Gazette de Liége

Bientôt 30 ans, mais simple association de fait, le Pipe Club, unique à Liège, est exclusivement réservé aux membres masculins.

«Ce n'est pas de l'ostracisme», précise Francis Van Parijs, président depuis 1990. «Nous voulons seulement sauvegarder une ambiance de bons copains! Ailleurs, les dames sont admises.»

Le club de Liège n'accorde pas une importance primordiale aux concours, mais prête attention aux collections de pipes, à l'histoire du tabac, aux conférences, et reçoit des orateurs venus d'un peu partout, pour évoquer l'usage du tabac, les coutumes tribales africaines ou encore les arts centrés sur le sujet.

Lancé en 1976 par André Fraikin, le Pipe Club liégeois rassemble maintenant une vingtaine de membres qui se réunissent une fois par mois. Non seulement pour fumer mais pour discuter. C'est ainsi que les membres ont organisé notamment, en 1989, une grande exposition sur la pipe en terre et, en 2003, sur le thème «La pipe fait un tabac», une rétrospective avec le musée de la Vie wallonne, sept musées et trois collectionneurs privés, qui a permis de rassembler un millier de pipes.

«John Simenon nous avait traités de bande de farfelus qui travaillent bien et nous a autorisés à lancer une pipe en bruyère avec un écusson représentant la silhouette de son père.»

Les fumeurs de pipes, de toutes origines et de tous milieux, présentent un véritable brassage. Ils participent à deux concours annuels internes, mais parfois aussi à des extras dans le pays, en France ou en Allemagne. Le Pipe Club de Belgique, qui est la Fédération, organise de son côté un championnat national, un autre européen et un championnat mondial.

Les concours sont très réglementés. Chacun reçoit une pipe neuve, trois grammes de tabac, deux allumettes et un bourre pipe de 15 mm de diamètre. Les concurrents ont cinq minutes pour démêler le tabac avant de démarrer et une minute pour allumer leur pipe! Le record du monde est de 3h20 pour fumer ces trois grammes, qui ne représentent qu'une seule cigarette. «En fait, on ne fume pas: on joue! Car fumer doit rester un plaisir et ce plaisir démarre dès qu'on ouvre sa blague à tabac. C'est un moment privilégié, mais il est évident que la courtoisie reste de mise. On ne fume pas n'importe où!»

Le Pipe Club de Liège est jumelé avec Lille, Bruxelles, Sint-Niklaas, Montjoie et un autre encore en Alsace. Cette année, il fête donc ses trente ans d'âge, mais ne compte faire aucune manifestation spéciale. Les membres se réunissent seulement en Outremeuse pour fumer, bien sûr, et mettre simplement au point leur participation, les 4 et 5 juin, à la 10 éme Biennale de la céramique à Andenne, où on les invite pour une exposition.

© La Libre Belgique 2006