Gazette de Liége Le PS d’Ans sera emmené par Grégory Philippin au scrutin d’octobre.

En 2012, les socialistes ansois étaient passés près de la majorité absolue au conseil communal, avec 14 sièges sur 29. Six ans plus tard, les choses ont bien changé au sein de la commune. Le siège de bourgmestre, initialement occupé par le socialiste Stéphane Moreau, est depuis 2017 l’apanage de Grégory Philippin (PS). Ce dernier sera bel et bien la tête de liste du parti au prochain scrutin communal, en octobre prochain.

Derrière l’actuel bourgmestre, on retrouvera l’échevine Nathalie Dubois et Philippe Saive, tandis que celui qui a été directeur général de la commune pendant 44 ans, Walther Herben, poussera la liste. Au total, douze élus sortants seront sur cette liste, qui sera renouvelée de moitié si l’on compare au précédent scrutin.

L’objectif est double pour les socialistes ansois. "Nous souhaitons récupérer la majorité absolue, précise Grégory Philippin. Nous espérons également que l’un d’entre nous réalisera le meilleur score personnel, toutes listes confondues." Les socialistes espèrent donc obtenir le maïorat et la majorité des sièges du conseil, mais, si tel est le cas, le parti resterait "ouvert aux négociations avec les autres partis pour former un pacte de majorité et un collège communal comprenant plusieurs formations politiques", assure la tête de liste PS. Pour rappel, les socialistes forment à l’heure actuelle la majorité avec le MR et le CDH-RCA.

Si le bourgmestre sortant est candidat à sa propre succession, d’autres candidats socialistes espèrent également réaliser un bon score. "Je n’ai pas vraiment de repères, mais j’espère réaliser un bon score, dans l’intérêt de notre liste", sourit Walther Herben. Grégory Philippin ajoute, non sans une pointe d’humour : "Je suis candidat bourgmestre, comme les 28 autres membres de notre liste." Le prochain bourgmestre ansois sera-t-il socialiste ? Et si oui, lequel ? L’heure est encore au suspense…