Gazette de Liége Après les démissions d’André Gilles et de Willy Demeyer, il est à la croisée des chemins.

C’est donc à un coup de tonnerre, doublé d’une page qui se tourne, auxquels ont assisté vendredi soir 500 militants socialistes liégeois, réunis dans un contexte politique troublé, révélation du scandale Publifin oblige. En effet, alors que l’assemblée fédérale du PS liégeois venait de débuter et après avoir rendu hommage à deux "camarades" décédés il y a peu, Edouard Close et Gaston Onkelinx, ils ont entendu le bourgmestre de Liège Willy Demeyer annoncer sa décision de quitter la présidence de la plus importante fédération socialiste. Une annonce que celui qui avait été réélu à sa tête en 2015, sans susciter l’enthousiasme parmi les siens et en ayant promis du changement en termes de gouvernance, a complété puisqu’il quittera également son poste de député fédéral au terme des travaux de la commission parlementaire relative aux attentats du 22 mars à Bruxelles.

Dans l’intérêt de la ville, oui mais…

(...)