Gazette de Liége

Avant leur départ pour Cologne, les jeunes pèlerins installés à Liège découvrent ce samedi la ville. Une journée placée sous le signe de la culture et de la détente aussi, avec au programme de l'après-midi, un concert de rock chrétien par les CX Flood. Ce groupe originaire de Bruxelles tient le pari d'insuffler «un torrent de foi et d'amour».

Le rock de l'amour

En 2000, Benjamin, Martin, Nicolas, Sébastien et Laurent reviennent des Journées Mondiales de la Jeunesse de Rome. Ils ont entre 18 et 20 ans et décident de poursuivre l'aventure amicale et spirituelle en montant un groupe.

Du style rock, ils ont presque tous les codes: des instruments saturés, des chansons en anglais et un nom percutant. Presque tous les codes, car ils n'ont pas cette allure désinvolte qui fait craquer les filles. Ils n'ont pas l'ambition de vivre de leur musique, ni de devenir des icônes du rock.

«On n'envisage pas une carrière musicale» confie Benjamin Huybrechts le chanteur du groupe, mais on veut inscrire notre projet dans la durée. Notre jeu de scène est à améliorer, notre technique musicale aussi».

Le nom CX Flood fait référence au symbole du poisson, qui était utilisé par les premières communautés chrétiennes. «Il n'y a rien de contradictoire à être rockeur et chrétien. De toute façon, on pouvait difficilement cacher nos opinions, poursuit le leader du groupe, même si on s'affiche comme chrétien, nos chansons ne parlent pas que de Dieu, mais plutôt des valeurs du message du Christ ». A savoir la paix, la solidarité, la justice et surtout l'amour. L'amour, qu'ils chantent comme une valeur universelle pour qu'elle interpelle tout le monde, même si pour eux elle est avant tout un synonyme de Dieu.

Un public acquis d'avance

Il est plus facile, pour un groupe, de chanter devant un public tout acquis à sa cause.

Les dates de concert de CX Flood sont d'ailleurs, en grande partie, parallèles aux moments forts de la vie catholique.

Le groupe se défend de vouloir convertir les gens et se dit prêt à faire partie de l'affiche d'un festival de rock «classique».

«On aimerait jouer plus souvent devant un public neutre» regrette Benjamin Huybrechts pour donner une autre image de l'Eglise mais aussi pour ceux qui ont un rapport difficile avec la foi».

Au contraire des Anglais «Delirious», le rock chrétien de CX Flood ne remporte pas un immense succès. Le groupe s'«autoproduit» et leurs albums ne bénéficient pas d'un réseau de distribution classique. On a dit du rock qu'il était une musique de «possédés». Il cherche comme toutes les autres musiques à partager des émotions. Toutes les émotions.

Concert Esplanade St-Léonard, ce samedi 14 août à 15h30. Entrée gratuite.

© La Libre Belgique 2005