Gazette de Liége

Force est de constater pour les Liégeois ou pour ceux de passage en Cité ardente qu’il est de plus en plus difficile de s’y parquer et que le prix des parkings y est assez élevé. Le point inscrit à l’ordre du jour du Conseil communal de ce lundi soir concernant la problématique des parkings en centre-ville fut ainsi l’occasion d’un débat animé sur cette question importante pour beaucoup d’usagers.

En fait, il s’agissait pour le collège de porter à la connaissance - il n’y a pas eu de vote - des conseillers la création par la RCA Liège Développement d’une filiale qui doit réfléchir - et agir - au sujet de la création de parkings publics à Liège. Cette deuxième filiale de la RCA - il en existe déjà une chargée de la revitalisation en cours du quartier de Droixhe - se chargerait de l’étude, de la construction et de l’exploitation de parkings ainsi que de l’acquisition et de la gestion des immeubles utilisés pour le parcage.

Pour le bourgmestre PS Willy Demeyer, l’objectif est clair: "Il s’agit d’amener une offre publique de parking à côté de l’offre privée et ainsi d’offrir des possibilités supplémentaires de parcage aux usagers". Au-delà de la création de parkings publics, le chef de groupe PS Marie-Claire Lambert pose la question du coût des parkings privés, prônant même "la gratuité pour la première heure, comme cela se fait ailleurs". À cette préoccupation, partagée également par le CDH Michel de Lamotte qui parle de "prix trop importants à tirer vers le bas", le bourgmestre liégeois répond avec assurance. "La Ville entend peser de tout son poids auprès des opérateurs avant de le devenir elle-même". Et de pratiquer des tarifs réduits - on parle de 1,50euro pour la première heure -, permettant ainsi de faire jouer la concurrence avec les opérateurs privés.

À ce jour, la création de deux parkings souterrains, l’un place Cockerill et l’autre boulevard d’Avroy, est envisagée. Et, alors que le conseiller MR Gilles Foret envisage d’autres axes possibles, son collègue Écolo Alain Leens y voit lui "une concurrence avec les parkings relais envisagés à l’extérieur de la Ville". L’opposition qui pointe également du doigt, au sujet de la création d’une nouvelle structure, "le risque d’un éloignement du Conseil". Une inquiétude balayée par le maïeur liégeois, qui précise que "la RCA sera majoritaire dans la filiale".