Gazette de Liége La FGTB et la CSC Liège-Huy-Waremme entendent faire pression sur le gouvernement MR/N-VA.

Mardi prochain aura lieu à Liège un rassemblement en front commun syndical CSC-FGTB. Les participants se réuniront en différents endroits de la ville de Liège et marcheront en direction de la gare des Guillemins. Le cortège se dirigera ensuite vers le kiosque du parc d’Avroy où une prise de parole est prévue. Ce rassemblement s’inscrit dans le prolongement de la grève des services publics qui s’est déroulée le 10 octobre dernier. Le but étant pour les syndicats de ne pas relâcher la pression effectuée sur le gouvernement MR/N-VA.

Francis Gomez, président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, insiste : "Nous évoluons actuellement dans un pays à deux vitesses qui est en constante dualité. Il y a d’un côté les riches, d’un autre les pauvres et les mesures prises pas le gouvernement Michel premier ne cessent d’enrichir davantage les riches. Nous recevons des centaines de messages d’affiliés frappés par ces mesures. Cette action de contestation est donc justifiée." Les revendications sont éparses : la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale, le développement d’une fiscalité honnête et équitable, l’établissement d’une sécurité sociale plus forte, l’augmentation du pouvoir d’achat et la création d’emplois de qualité. Le front commun dit proposer de réelles alternatives afin d’offrir une société "plus juste et plus solidaire ". Concernant l’emploi, "le gouvernement actuel ne s’intéresse pas à la pénibilité au travail", déclare Francis Gomez. "Certains travailleurs sont obligés de travailler davantage mais le montant de leur pension est en diminution" tandis que "l’augmentation de l’âge de la pension réduit la création d’emplois pour les jeunes." De ce fait, les organisations syndicales proposent une politique de relance et une réduction du temps de travail.

10 000 personnes attendues

Le front commun espère rassembler mardi 10 000 personnes dans les rues de Liège. Les syndicats annoncent d’importantes perturbations au sein des services publics liégeois, notamment pour le Tec Liège-Verviers. Les trains quant à eux devraient circuler normalement. Les syndicats FGTB et CSC Liège-Huy-Waremme déclarent par ailleurs ne pas avoir donné d’ordre de piquet de grève et que l’objectif de la manœuvre est d’offrir une visibilité à leurs revendications en rassemblant leurs partisans.