Gazette de Liége

Michel Firket, échevin en charge de la mobilité à Liège, reconnaît que les plans de mobilité spécifiques aux quartiers sont au point mort. « Mais cela va redémarrer très vite car les retards étaient liés au départ de Monsieur Mobilité en août et son remplaçant vient d'être nommé», explique-t-il en précisant que les leçons ont été tirées de la première expérience du Laveu « qui fut laborieuse, mais dont le plan de mobilité aujourd'hui corrigé a produit les effets attendus». Concernant le manque de contacts avec les autres communes, évoqué par le MR, Michel Firket saisit la balle au bond et annonce qu'un plan urbain de mobilité sera bientôt présenté par les échevins des communes de l'agglomération liégeoise, réunis au sein de la Conférence des échevins de l'urbanisme : «C'est un travail de longue haleine mais nous mettons la dernière main au cahier des charges de l'étude que nous allons commander à Transitec, la société qui avait déjà réalisé l'étude pour le PCM liégeois». Aux réunions de cette conférence, l'échevin nous affirme que la question d'un mode de transport structurant pour l'agglomération liégeoise est régulièrement posée et « que l'on y envisage toutes les possibilités: train, tram, etc». On y discute aussi d'un schéma d'aménagement global du territoire permettant d'éviter la concurrence entre les communes. « C'est long, mais on avance à grand pas», conclut l'échevin.

© La Libre Belgique 2006