Gazette de Liége Chronique

Tous les deux ans, une exposition est organisée par l’ASBL Celida (Centre liégeois de documentation archivistique) et les Archives générales du pays sur un thème concerné par les archives de l’Etat à Liège.

L’ASBL présidée par Olivier Hamal propose cette année, dans les locaux de l’agence ING-Opéra, une exposition sur le thème de l’eau. Cette manifestation, qui expose des documents, cartes, dessins, plans, est soutenue activement par la Cile (Compagnie liégeoise des eaux) qui a ouvert ses collections. Des pièces ont également été prêtées par le château de Modave, le Musée de la Vie wallonne, les archives de la Ville de Liège, la bibliothèque Ulysse Capitaine, le Grand Curtius, l’Université de Liège, l’ASBL Histart. M. Henri Defresne et l’ASBL Amarsenal ont aussi prêté des modèles de bateaux mosans et autres objets liés à la navigation. Enfin, l’exposition doit beaucoup au soutien du Fonds David Constant géré par la Fondation Roi Baudouin.

Deux thèmes sont traités : la Meuse et autres cours d’eau du 16e au 20e siècle et la distribution et la consommation de l’eau à partir du 18e siècle. Liège est née de l’eau. C’est dans la cuvette entre la Légia et la Meuse que se sont installés les premiers occupants du site qui allait devenir Liège. À partir de là, le village a grandi jusqu’à devenir, grâce notamment au martyr de l’évêque Lambert, la capitale d’une principauté et une ville dont la culture et les industries ont rayonné dans le monde entier.

Au cours des siècles, Liège a développé une véritable expertise en matière de construction de ponts, depuis le pont des Arches dont il faut admirer la remarquable maquette prêtée par l’ASBL Histart, jusqu’au dernier pont haubané. C’est une exposition que l’on ne peut pas parcourir au pas de charge, il faut se pencher sur les vitrines, s’attarder à lire les vieux documents, dont la plupart sont inédits, à admirer les photos anciennes.

Dans sa présentation de l’exposition, Laurence Druez, secrétaire du Celida, en a parfaitement résumé l’esprit : "Voie de circulation, force motrice et source de confort domestique, l’eau a été dès le Moyen Âge un atout favorable à l’essor et à la prospérité de Liège ainsi qu’à l’éclosion d’un certain génie wallon, mais également une menace et une source d’épreuves collectives, que l’homme a dû combattre".

L’exposition est accessible de ce lundi 1er octobre au 30 novembre chez ING-Opéra à Liège, en semaine, de 9h à 12h20 et de 13h à 16h.