Gazette de Liége La Cité ardente est présente au marché des professionnels de l’immobilier.

Le plus grand marché des professionnels de l’immobilier. Tel est le Mipim : 24 200 participants, 3 100 sociétés exposantes, une centaine de pays, 360 conférenciers et modérateurs, 5 000 investisseurs... en quelques jours à Cannes. Et depuis plusieurs années, il n’est pas question que Liège n’en soit pas.

On le sait en effet, Liège tente d’enterrer cette image d’une ville asphyxiée par la dette. Le redéploiement urbain fait clairement partie des priorités pour y parvenir mais, pour réaliser de grandes choses, il faut de grands investissements, y compris du secteur privé…

Et cela tombe bien car, au Mipim, il y a donc cette manne d’investisseurs à la recherche de bonnes affaires. Mais encore faut-il savoir s’y vendre…

Liège, avec d’autres grandes villes de la province (Seraing, Verviers, Herstal et Flémalle) mais aussi l’Awex et la Spi, anime ainsi de lundi à jeudi le stand belge du Mipim, non pas en présentant un projet concret mais plutôt une méthode de travail…

"Cette année, nous avons choisi de présenter une sorte de témoignage, relativement à l’ouverture de Liège depuis 15 ans, explique Jean-Christophe Péterkenne, directeur Stratégie et Développement. Et nous le ferons notamment avec Nantes, lors d’une conférence commune".

Il y a quelques années, Liège avait attisé la curiosité des visiteurs en se présentant en duo avec Gand. "Cela avait bien fonctionné. Cette fois, nous espérons que nos atouts vont se croiser avec ceux du public français". Échange win-win entre deux métropoles.

Pas de projet précis donc mais des arguments quand même. "Nous sommes présents sous la bannière Liège Together, précise encore le directeur. Et nous souhaitons mettre en valeur notre métropole à dimension humaine, en évoquant notre localisation stratégique en Europe mais aussi tous les projets futurs, dont le tram bien sûr".