Gazette de Liége  Le collège communal veut réinventer Liège avec l’aide des citoyens.

Le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS) l’annonçait à la fin de son discours prononcé en septembre dernier dans le cadre des Fêtes de Wallonie. La Ville allait bientôt doter son Projet de Ville 2012-2022 de trois nouveaux chapitres, comptant en l’espèce répondre à son échelle aux défis actuels et à ceux de demain et inscrivant Liège dans la transition. Six mois plus tard, le collège communal PS-CDH au grand complet conviait ce mercredi soir au Théâtre de Liège à un événement de lancement de l’opération intitulée Réinventons Liège.

Une troisième réactualisation

À cette occasion, ce dernier a présenté le processus de réactualisation du Projet de Ville liégeois, troisième du nom. En effet, ainsi que rappelé par le bourgmestre, il s’agit d’une réflexion déjà ancienne dans laquelle Liège aurait été pionnière puisque la première mouture du Projet de Ville remonte à 2003. Depuis lors, au travers d’une participation voulue citoyenne à laquelle ont répondu respectivement 4 317 et 5 749 Liégeois, ce dernier a été réactualisé à deux reprises, soit en 2007 et en 2012.

Désormais, disant sa volonté de "se projeter dans l’avenir" et d’"aller plus loin dans la démarche citoyenne et participative", le collège communal a décidé de compléter le Projet de Ville en mettant l’accent sur trois dimensions jugées vitales pour le développement futur de Liège. Comme expliqué par le bourgmestre, la Ville s’est inscrite dans la foulée de l’appel lancé à Paris en novembre dernier.

Trois nouveaux axes

À cette occasion, elle a rejoint l’Action mondiale pour des villes inclusives, résilientes et innovantes. "L’appel de Paris part d’un constat : en étant le creuset de l’innovation humaine, les villes concentrent les effets des inégalités sociales qui persistent voire se renforcent dans nos sociétés", insiste Willy Demeyer. Lequel, évoquant une phase de rupture et l’importance accordée à la cohésion sociale, épingle trois nouveaux axes devant permettre de revisiter le Projet de Ville et de faire de Liège "une ville durable, résiliente et intelligente".

Le collège communal a donc décidé de s’inscrire dans cette voie en invitant les Liégeois (au sens large puisqu’il s’agit également des utilisateurs de la ville) à revisiter le Projet de Ville au travers de cinq thématiques. À savoir la révolution numérique, les pratiques collaboratives et les démarches créatives mais aussi la transition énergétique, la participation citoyenne et l’inclusion sociale. Soit des thèmes assez larges qui doivent permettre selon le bourgmestre de couvrir bien des champs d’application de la politique communale.

Tout au numérique

Principale nouveauté dans le cadre de ce processus participatif : c’en est fini du papier puisque seule la plate-forme numérique www.reinventonsliege.be permet aux citoyens d’interagir. Le processus qui durera 100 jours se décompose en trois phases dont la première (jusqu’au 22 mai) consiste en un dépôt par les citoyens de leurs idées. Lesquelles seront ensuite soumises au vote et à l’analyse technique des services. Quant aux résultats de l’expérience, qui se complète de rencontres voulues inspirantes et d’ateliers citoyens, ils seront présentés en juin avant que le Projet de Ville soit réactualisé en septembre.