Gazette de Liége

L’actualité culturelle ne cesse d’être foisonnante actuellement en terres liégeoises. Ainsi donc, après la Cité Miroir (avec une exposition sur le patrimoine écrit de l’Université) et la Ville via le musée de la Boverie (avec l’exposition "Viva Roma" qui est présentée en partenariat avec le Louvre), c’est au tour de la Province de sortir du bois. Et le député en charge de la Culture Paul-Emile Mottard (PS) de présenter avec Giovanna Massoni, commissaire d’expos et directrice artistique de l’événement, "Reciprocity Design".

Le design, vecteur d’innovation sociale

Comme rappelé d’emblée par les organisateurs, il s’agit en l’espèce d’une triennale internationale, laquelle constituera l’un des événements culturels de la rentrée prochaine. En effet, son retour à Liège est programmé du 5 octobre au 25 novembre, et ce pour une durée plus longue qu’auparavant. "Notre volonté était à l’époque de faire de Liège un centre wallon du design", a souligné Paul-Emile Mottard, lequel a fait en outre référence à l’importance de la création en la matière dans la province. "Deux autres éléments importants sont constitués par les écoles et par les entreprises qui sont nos partenaires de longue date", a poursuivi le député. Et ce dernier de constater une évolution depuis la première édition organisée en 2002, du design des objets au design dit social ou plutôt vecteur d’innovation sociale.

Concernant l’édition 2018 de "Reciprocity Design", dont l’originalité réside entre autres, selon ses organisateurs, tant dans son retour en ville que dans sa volonté d’ouverture au grand public, elle se tiendra dans différents endroits liégeois et au-delà. C’est ainsi qu’un partenariat avec plusieurs institutions de l’Euregio Meuse-Rhin sera encore de mise. Au rayon du programme, lequel associera également des partenaires bruxellois et flamands, il montrera le design comme faisant partie du quotidien, à savoir "pas uniquement comme un produit de consommation ni un artifice mais comme quelque chose d’utile, de nécessaire". Plusieurs thèmes seront évoqués au travers de différentes expositions dont "Paradigm", le musée de la Boverie accueillant pour l’occasion le centre de recherche Fabrica lié à Benetton. Ce dernier servira aussi de cadre à un parcours en trois axes dénommé "Fragilitas" et envisageant le design face à la précarité tandis que d’autres expositions se tiendront au musée de la Vie Wallonne ainsi que dans des galeries et centres d’art.

----> Plus d’infos et programme via www.reciprocityliege.be.