Gazette de Liége

Souvenez-vous, au soir des élections d’octobre 2012, du ras de marée de HDM (Herve Demain).

Le groupe, emmené par un Pierre-Yves Jeholet crédité de 4 162 voix de préférence, obtient la majorité absolue. Le leader de HDM devient bourgmestre mais à l’été 2017, à la suite du changement de majorité à la Région wallonne, le libéral est appelé à des destinées ministérielles.

Une tâche qu’il compte mener à terme et c’est donc en toute transparence qu’il se présentera à l’électeur hervien. "Sachant que je ne serai pas totalement disponible pour mener la campagne, j’ai pris la décision de ne pas être tête de liste aux communales d’octobre prochain. Je serai donc en dernière position pour pousser la liste Herve Demain emmenée par Marc Drouguet et soutenir plus que jamais le projet HDM. Ce choix que je porte, c’est une marque de respect envers les Herviennes et les Herviens".

Mais si d’aventure celui qui avait quand même près de 3 000 voix de préférence de plus que son dauphin (Marc Drouguet) et 2 600 de plus que Marie-Martine Schyns (CDH) était à nouveau plébiscité par la population pour être bourgmestre ?

"Je resterai au gouvernement pour continuer le travail entamé jusqu’aux élections régionales de 2019. C’est un choix difficile, empreint d’émotion et en adéquation avec mon éthique mais qui ne m’empêche évidemment pas de continuer à suivre de très près les dossiers herviens". J.Ja.