Gazette de Liége La saison rouvre ce week-end avec de nombreuses nouveautés cette année.

Depuis près de 1 000 ans, les Liégeois exploitent les méandres de la Meuse comme un des moteurs du développement de leur cité. Un constat qui est toujours vrai aujourd’hui, comme le prouve l’explosion actuelle du tourisme fluvial dans notre province.

Depuis le début de la législature, s’étalant entre 2012 et 2018, les autorités, que ce soit la Province ou la Ville de Liège, "ont pointé le tourisme fluvial comme une de leurs priorités", indique le député provincial en charge du Tourisme, Paul-Emile Mottard (PS). Une volonté politique qui s’est désormais concrétisée, avec une saison fluviale 2018 pleine de nouveautés.

Deux navettes fluviales

Sur le quai Édouard Van Beneden, en face de l’Aquarium-Museum de Liège, un véritable pôle fluvial a été aménagé afin de servir d’embarquement à la quasi-totalité de la flotte touristique, composée de deux navettes fluviales et de quatre autres bateaux qui proposent chacun des activités spécifiques : excursions thématiques, croisières touristiques, événements d’entreprise…

Pour ce qui est des navettes fluviales, pensées comme des taxis flottants au confluent de la mobilité et du tourisme, elles redémarreront dès ce samedi et circuleront jusqu’au 4 novembre. Après avoir embarqué près de 35 000 passagers l’année dernière, leur tracé a été légèrement repensé. Elles s’arrêteront à Coronmeuse, au cœur historique, au centre-ville, au pôle fluvial, aux Guillemins et à Fragnée.

"Le coût de base reste démocratique, 1 euro par arrêt, et 4 euros pour traverser la ville entière, avec la possibilité de forfait spécial pour les familles ou d’abonnement mensuel pour les personnes qui souhaitent se rendre au travail en bateau, par exemple", explique l’échevin liégeois du Tourisme Michel Firket (CDH).

L’année passée, les bateaux "Vauban" et "AtlasV" assuraient les navettes. S’il en sera encore de même pendant quelques semaines, l’Atlas V devrait être remplacé en juin par un bateau flambant neuf, toujours en construction à l’heure actuelle… Son nom n’a pas encore été dévoilé, mais il sera plus rapide et plus facilement accessible pour les personnes à mobilité réduite notamment.