Gazette de Liége Plusieurs centaines de manifestants se sont réunies sous les fenêtres du MR dès 19 h ce lundi

Les marques de sympathie à l’égard du combat des migrants n’ont pas cessé de fleurir durant ce week-end, à la suite du décès tragique de la petite Mawda, tuée par des fragments de balle alors que l’enfant de 2 ans se trouvait avec sa famille - des migrants fuyant l’Irak - prise en chasse par la police dans la nuit de mercredi à jeudi.

Des messages de soutien donc mais aussi de colère, à l’égard de cette "Europe forteresse" et à l’égard de l’unique parti francophone au pouvoir en Belgique, le MR. Ce lundi soir, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées… sous les fenêtres du MR de Liège, en Vinâve d’île, sur le piétonnier liégeois, "pour partager un moment de deuil de manière collective et montrer notre résistance à toute politique migratoire, répressive et xénophobe, dont les conséquences terribles viennent encore d’être démontrées", expliquaient les organisateurs.

Pour Thierry Muller, de Migrations Libres, organisation ayant battu le rappel, "il est clair que l’ensemble du gouvernement Michel est responsable de cette situation".

Outre la démission de ce gouvernement dès lors, les mouvements rassemblés ce lundi soir ont réclamé la fermeture des centres fermés, la régularisation des sans papiers et, précisément aujourd’hui, la fin des rafles des migrants et l’organisation de couloirs migratoires sécurisés et un accueil digne pour ces personnes sur notre territoire…

"Ce qui s’est passé est totalement inacceptable", poursuit Thierry Muller, "et pour nous, il est clair que si on accepte les couloirs migratoires, il n’y a pas de passeur, pas de course-poursuite et donc pas de mort".

Outre le Mrax, la Voix des Sans papiers et d’autres associations, Migrations libres a reçu le soutien de partis politiques et mouvements comme le PTB, Vega, Ecolo ou encore le Mouvement Demain et Vert Ardent.