Liège veut limiter les nuisances

M.Be. Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

C’est une mesure qui, une fois n’est pas coutume, convient à l’ensemble des partis représentés au Conseil communal de Liège et qui concerne pourtant un aspect de la vie politique souvent polémique.

Un nouveau règlement concernant l’affichage électoral (en vue des élections communales et provinciales du 14 octobre prochain) a été voté à l’unanimité lors du dernier Conseil. Et s’il n’est pas question de supprimer totalement les panneaux du territoire (comme à Esneux ou Chaudfontaine notamment, cfr LLB-Gazette de Liége, 7-8/7), il s’agit néanmoins de limiter leurs nuisances.

Concrètement, en effet, c’est la multiplication des affiches et le surcollage qui sont visés par le règlement puisque ces aspects sont rendus impossibles, du moins sur les panneaux publics.

En 2010, lors de la dernière campagne d’affichage, ce sont pas moins de 230 procès-verbaux qui avaient été dressés en trois mois. C’est 230 de trop ! C’est donc un bureau d’affichage qui doit être créé avec dix agents, deux en charge de la gestion administrative et huit de la gestion technique. C’est cette équipe qui disposera les affiches (fournies par les partis) une fois pour toutes, début septembre. En effet, des grillages seront ensuite fixés de manière à éviter le surcollage.

Et précisons bien sûr que les anciens interdits sont toujours d’application, tels que le fait d’abandonner des tracts sur la voie publique, d’utiliser des caravanes motorisées avec haut-parleurs ou de déposer des véhicules ou remorques publicitaires sur la voie publique.

Du côté des partis d’opposition, on salue cette mesure. "Il est important que nos concitoyens ne perçoivent pas le combat comme une gabegie", commente Christine Defraigne, conseillère MR, qui réclame néanmoins un engagement moral de tous ainsi qu’une représentativité suffisante de chacun. Chez Écolo, la nouvelle est bien accueillie puisque le règlement était réclamé : "Cela fait 18 ans qu’on l’attend" car il est "plus équitable et plus écologique".

L’une des conséquences de ce règlement sera de faire la lumière sur les rapports de force internes aux partis, au plus grand plaisir des observateurs. En effet, à côté de l’équilibre assuré entre les différents partis, il y a à Liège 49 candidats par liste Un peu beaucoup pour un seul panneau ! Décider, c’est renoncer, il faudra donc que chaque parti sélectionne ceux de ses candidats à placer sur les axes et les places les plus en vue et ceux à reléguer sur les axes secondaires. Espérons pour ces derniers que la ville a aussi prévu suffisamment de panneaux (49 au moins). De quoi assurer à chacun une place, ne serait-ce que dans un cul-de-sac du Sart Tilman.

Publicité clickBoxBanner