Liège ville électrique en 2020

Isabelle Lemaire Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

Après des semaines de suspense, les cinq équipes d’étudiants de dernière année de HEC Liège, sélectionnés pour participer à la grande finale du séminaire HEC-Accenture sur la mobilité, ont été fixées sur leur sort. Ils avaient conçu des projets innovants de mobilité durable, des biens ou des personnes, pour la ville de Liège. La cérémonie de remise des prix a eu lieu mardi soir au palais des Congrès et deux équipes ont été récompensées.

Le grand gagnant est le projet "Liège, ElectriCity" qui vise à faire de Liège la capitale belge des véhicules électriques en 2020. Les cinq étudiants primé proposent de mettre à disposition 51 places de parking pourvues de bornes de rechargement gratuites pour les voitures électriques et de cartes de stationnement particulières. Leur projet prévoit également que la flotte des bus du Tec Liège-Verviers atteigne 20 % de véhicules hybrides et électriques à l’horizon 2020.

La Ville et l’ULg sont intéressées

Une idée jugée "visionnaire" qui a visiblement séduit le collège des bourgmestre et échevins de Liège, qui faisait partie du jury, puisque "Liège, ElectriCity" a reçu le prix du jury ex aequo. "Nous sommes très contents qu’on ait cru en nous. Ce prix récompense un travail long et c’est un soulagement", déclare tout sourire Lucile Marot, un membre de l’équipe. "Nous avons présenté notre projet au collège et l’échevin de la Mobilité, Michel Firket, nous a demandé un plan complet", ajoute-t-elle. Le bourgmestre Willy Demeyer confirme. "Ce concept est très intéressant pour une ville, d’autant qu’à Liège, la mobilité est le problème numéro 1. Il ne faut pas exclure que certains projets développés par les étudiants, dont celui-ci, soient mis en place à terme."

"Liège, ElectriCity" a aussi été récompensé du prix du public, qui pouvait voter pour son projet favori via les réseaux sociaux. Les étudiants primés ont visiblement bénéficié d’un petit coup de pouce du fournisseur liégeois d’énergie verte Lampiris. "Nous avons été contactés il y a quelques jours par Lampiris qui est visiblement très intéressé par notre projet puisqu’il nous a proposé un partenariat. On nous a expliqué que Lampiris avait fait campagne pour nous sur Internet pour booster notre candidature", révèle Lucile Marot.

L’autre projet récompensé du prix du jury pour son caractère "réaliste" est "Intelligent deliveries". Les membres de l’équipe ont imaginé une e-plateforme permettant de gérer automatiquement et en temps réel des aires de livraison de marchandises via un site Internet et une application pour smartphones.

"Nous sommes très satisfaits de ce prix. Nous voulions vraiment nous distinguer des autres projets grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. Depuis quelques semaines, nous faisons la promotion de notre idée sur les réseaux sociaux et nous sentons un intérêt. Nous avons déjà des contacts avec des villes belges qui souhaitent développer le concept de ville intelligente. Notre projet est réaliste financièrement et nous espérons qu’il sera appliqué", indique Lahoucine Knar, un des étudiants de l’équipe.

Nul doute que ces prix devraient ouvrir quelques portes à ces étudiants créatifs qui seront dans très peu de temps sur le marché du travail.

Publicité clickBoxBanner