Gazette de Liége Liège Le chantier du futur centre de ressources et lieu dédié à la création artistique a été inauguré par la Province.

Au premier coup d’œil, en arrivant sur les lieux, le site désaffecté de Bavière, d’une superficie de quatre hectares et formant en réalité un triangle, n’est déjà plus le même qu’il y a quelques semaines. En effet, le bâtiment dit de l’ancienne Dentisterie a été démoli, n’en déplaise à certains défenseurs du patrimoine liégeois, de quoi laisser la place à d’autres projets. Parmi ces derniers, celui d’un nouveau pôle culturel imaginé et voulu par la Province, et plus particulièrement par le député-Président Paul-Emile Mottard (PS), fait figure de gros morceau. "Que de chemin parcouru !", s’est exclamé d’emblée ce dernier ce mercredi en fin d’après-midi à l’occasion du lancement des travaux. Et, soulignant l’importance que l’institution qu’il représente dit accorder à la lecture publique depuis plusieurs années, de rappeler les différentes étapes ayant abouti à la concrétisation du déménagement projeté de l’actuelle bibliothèque des Chiroux.

Un budget colossal de 36 millions d’euros

Cela fait il est vrai un certain temps que la Province réfléchit au devenir de cette dernière, laquelle est revenue entièrement dans le giron provincial suite à une décision prise en 2004. S’en sont suivies plusieurs autres dont la mise sur pied deux ans plus tard d’un nouveau système informatique spécifique dénommé Aleph. "Au départ, la volonté était de rénover et d’étendre les Chiroux mais on s’est vite rendu compte que cela était impossible techniquement", a expliqué Paul-Emile Mottard, ayant été interpellé par le départ du Théâtre de la Place qui occupait la place de l’Yser toute proche de Bavière.

Un coup d’accélérateur à l’important dossier dont il est question fut donné en 2014 avec le dépôt d’une fiche dite Feder et l’attribution un an plus tard de subsides européens (de l’ordre de plus de 9 millions d’euros) mais aussi régionaux (la Wallonie prenant quant à elle en charge près de 12 millions d’euros). De son côté, la Province finance le solde du coût du projet qui est de plus de 36 millions d’euros. Soit un budget colossal pour ce dernier, lequel doit consister en la construction sur un terrain de 8 000 m2 acquis par la Province d’un bâtiment dont la surface utile sera de 15 000 m2 selon le député André Denis (MR), en charge notamment des Infrastructures.

Au sein du futur bâtiment, qui devrait accueillir selon les projections quelque 1 300 personnes par jour (dont les membres du département Culture de la Province de Liège), prendront place trois pôles différents mais complémentaires. À savoir notamment un "pôle des savoirs", lequel comprend un centre de ressources (soit "bien plus qu’une bibliothèque", assure-t-on) ainsi que des espaces dédiés à la convivialité et à la participation citoyenne tels que l’Agora et une salle modulable. En outre, le site abritera à terme un "exploratoire des possibles", soit un lieu consacré à la création artistique sous toutes ses formes et en lien avec des chercheurs de l’Université de Liège, et une "pépinière d’entreprises" culturelles et créatives, tout à la fois espace de coworking, incubateur, accélérateur, accélérateur et résidence.