Gazette de Liége

C’était il y a quasi un an : le premier échevin liégeois en charge de l’Urbanisme, Michel Firket (CDH), conviait les citoyens intéressés - et ils furent nombreux - à la présentation du futur axe urbain dit de la modernité devant relier, à l’horizon 2014, la gare des Guillemins à la Médiacité. Soit un pari extrêmement ambitieux puisque le périmètre concerné est l’objet de plusieurs projets d’ampleur métropolitaine comme aime d’ailleurs à le signaler le maïeur liégeois Willy Demeyer (PS).

Parmi ces projets, on peut notamment et tout d’abord évoquer celui de la tour des Finances porté par Fedimmo SA, lequel promoteur a présenté mardi dernier (cf. "Gazette" du 6/4/2011) une version modifiée de son projet initial. Un nouveau projet, donc, qui doit être soumis à une nouvelle enquête publique avant d’obtenir, qui sait, le permis tant désiré. De quoi prendre allégrement un an dans la vue par rapport aux délais prévus initialement. C’est que le respect des délais compte plus que jamais dans cet important dossier de l’aménagement futur du quartier des Guillemins puisqu’à ceux-ci est conditionné l’octroi de fonds européens.

C’est d’ailleurs le cas pour les trois projets suivants qui connaissent des fortunes diverses parmi lesquels l’aménagement de la place face à la gare, dont les travaux ont enfin démarré au début de cette année suite à un accord sous conditions obtenu de haute lutte par la Ville avec la SNCB, propriétaire d’un tiers des terrains situés dans le périmètre de remembrement urbain du quartier. Outre ce volet de l’aménagement global des Guillemins, lequel fait semble-t-il l’objet de modifications récentes qui ne plaisent pas à tout le monde (voir ci-contre), on peut également évoquer le projet d’enfouissement des quais. Aux dires de l’échevin Firket, lequel s’exprimait il y a peu sur ce dossier, "il s’agit d’une reconversion complète des quais en boulevard urbain". Une reconversion qui, visiblement, semble plus ou moins faire l’unanimité. C’est du moins ce qui ressort de nos entretiens tant avec l’ASBL urbAgora qu’avec les riverains du quartier. Pour rappel, ici aussi, on attend un octroi de permis pour le mois de septembre.

Enfin, parmi ces imposants projets qui sont en cours mais moins avancés, on peut mentionner celui de la construction de la passerelle devant relier la future esplanade des Guillemins, le long de laquelle doit prendre place la tour des Finances, au parc de la Boverie. "On attend une présentation des esquisses d’ici la fin du mois d’avril", affirme l’échevin Firket, pour qui il existe véritablement "une vision globale et cohérente sur le quartier". Preuve s’il en est, selon lui : le fait que l’auteur de projet désigné pour la construction de la passerelle soit le même que celui déjà désigné pour l’aménagement des quais. Doit aussi s’intégrer dans ce vaste ensemble le futur Ciac, successeur du Mamac, dont l’agencement vient d’être présenté (cf. "Gazette" du 26/3/2011), ainsi que la liaison cyclo-pédestre devant relier la Boverie à la Médiacité. Autant de pain sur la planche dont il est difficile de dire s’il sera bien bénit