Gazette de Liége

J e reviens de vacances dans plusieurs villes d'Europe et j'ai été frappé de voir la place occupée par les piétonniers et la résurrection des centres-villes qu'elle engendrait". Ces paroles sont celles de Michel Firket (CDH), échevin de l'Urbanisme et du Développement durable, deux fonctions qui font une dans la présente réflexion.

Entouré d'André Schroyen et de Benoît Drèze, deux autres échevins CDH de Liège, ainsi que de Michel de Lamotte (chef de groupe au Parlement wallon) et de Jean-Pierre Grafé (conseiller communal), le premier échevin liégeois a débarqué en force pour faire part, quinze jours avant le prochain Conseil communal, "des nouveaux projets (du CDH) pour la ville de Liège". Et si les thèmes abordés n'avaient pas grand-chose de neuf, les positions avaient le mérite d'être claires.

Au programme, en effet : des idées pour la question des piétonniers, les parkings-relais à l'extérieur de la ville mais aussi des pistes pour le tram et même pour l'utilisation du vélo... sans oublier la question du précompte immobilier (PRI).

Extension des piétonniers

Premier thème évoqué par l'échevin : l'extension des piétonniers dans la Cité ardente ! La question est, bien sûr, où et quand. Rien de précis sur les dates de réalisation ni même sur la concrétisation effective de l'idée.

Les lieux visés par ces ambitions piétonnes, cependant, semblent bien ciblés. En effet, pour Michel Firket, des places comme le XX Août, Cockerill et quai Sur Meuse seraient des lieux idéaux pour créer un véritable piétonnier. Coût estimé : 5 millions d'euros. Le tout compensé évidemment par une mise à double sens des quais et par la mise en place de nouveaux parkings.

De stationnement, il était aussi question avec la volonté affichée du CDH de lancer au plus vite la réalisation de parkins-relais. "Deux sont déjà opérationnels, précise-t-il, celui du Standard à Sclessin et l'autre en Coronmeuse". Reste une réflexion sur les sites de Robermont et l'aboutissement de l'autoroute en provenance d'Anvers.

Nouvelle esplanade

Mobilité à Liège ne se conjugue plus sans évoquer le tram et avec, ici aussi, un avis tranché. "En complément de l'étude réalisée par le plan urbain de mobilité (Pum), le gouvernement wallon a confié une étude au Gre (Groupe de redéploiement économique) pour savoir quel modèle et quel tracé choisir", explique l'échevin. Côté tracé cependant, Michel Firket n'attendra pas l'étude pour affirmer sa préférence : "La rue des Guillemins a suffisamment souffert, je pense qu'il faut que le tram passe par la nouvelle esplanade". Quid de la crainte des commerçants de voir leur artère devenir un cul-de-sac ? "Les commerces qui se développeront sur l'esplanade doivent être très locaux", comprenons qu'ils ne concurrenceraient nullement ceux de la rue des Guillemins. Et d'évoquer toujours le passage des bus dans l'artère.

Dernier dossier mais non des moindres : la liaison Cerexhe-Heuseux - Beaufays (CHB). Comme l'association de quartier Avroy-Saint-Jacques, le CDH dit ne pas vouloir choisir entre la liaison CHB et l'arrivé du tram, bien que nombreux soient ceux qui opposent les deux dossiers, ceux-ci présentant une déconcertante similitude en terme de financement. Oui aux deux dossiers et non au trafic en ville, doit-on comprendre...

Dernier défi des oranges : diminuer le PRI. Peut-être dès le budget 2009...