Gazette de Liége

Les perquisitions menées lundi par la PJF au sein du commissariat de police de Natalis à Liège concernaient une cadre logisticienne suspectée d'avoir détourné au moins 120.000 euros en sept ans, a indiqué jeudi matin Catherine Collignon, le premier substitut du procureur du Roi de Liège.

L'hôtel de police de la rue Natalis de Liège a été perquisitionné lundi par des agents de la police judiciaire liégeoise. Les enquêteurs de la PJF ont interpellé une cadre logisticienne de l'ASBL "5277 - Police de Liège", chargée de s'occuper du bien-être des policiers.

La suspecte, qui était notamment chargée de gérer l'association et la comptabilité, est suspectée d'avoir détourné une importante somme d'argent. "Elle aurait au moins volé la somme de 120.000 euros de 2011 à 2018", a confié jeudi matin Catherine Collignon, le premier substitut du procureur du Roi de Liège. "Elle a longuement été entendue durant la journée de mardi par le juge d'instruction et a finalement été libérée sous conditions."

La logisticienne est en aveux sur la matérialité des faits mais nie tout enrichissement personnel. Toujours selon le parquet de Liège, elle est soupçonnée de faux et usages de faux, de faux informatiques et détournement par fonctionnaire public dans le cadre de ses fonctions. L'enquête est toujours en cours.