Gazette de Liége

A Ferrières, la piscine du collège Saint-Roch, dont bénéficiaient les 800 élèves de l’établissement mais aussi les élèves des communes voisines, a été contrainte de fermer début d’année scolaire dernière pour cause d’insalubrité. Depuis deux ans, le collège travaille avec les communes de Ferrières, Hamoir et Comblain-au-Pont sur un projet de rénovation. Les trois communes ont ainsi rentré un dossier dans le cadre du Plan piscines de la Région wallonne, afin de bénéficier de subsides pour sa réfection.

Le projet transcommunal a ceci de particulier qu’il prévoit la création d’une Régie communale autonome (RCA) qui serait l’opérateur du site. "Le collège, en tant que structure privée, ne peut prétendre à des subsides publics pour sa piscine", explique le bourgmestre de Ferrières Frédéric Léonard. "Il doit donc céder la gestion de la piscine à la commune, et en l’occurrence ici aux trois communes, via une RCA."

Après analyse du dossier, le projet a finalement obtenu la promesse de subside d’un montant de 927 832,29 euros par la Région wallonne sur un budget total de 2,8 millions, et de la possibilité d’un prêt sans intérêt pour le même montant.

Ce lundi, le collège communal de Ferrières - qui porte le projet - a confirmé à la Région wallonne sa volonté de concrétiser le dossier introduit. Les travaux prévoient la rénovation du bassin et de la toiture, le remplacement des châssis, du système de chauffage et de filtration de l’eau, mais aussi la création de nouveaux vestiaires. Reste pour les communes à travailler sur un plan financier. D’autres subsides ont aussi été sollicités auprès de Liège Europe Métropole. "Financièrement, c’est impossible pour les communes de supporter la partie non subsidiée", indique Frédéric Léonard. A noter qu’une fois rénovée, la piscine ne serait pas complètement ouverte au public mais uniquement aux élèves du collège ou aux membres de clubs ou ASBL.