Gazette de Liége

Selon les syndicats, la pression devient insupportable


Alors qu’il s’apprête à comparaître devant la commission d’enquête, Stéphane Moreau a un nouveau chat à fouetter. Cette fois, il est d’ordre social puisque ce lundi, CSC et CGSP en font commun, ont déposé un préavis de grève.

En cause : la pression devenue insupportable sur le personnel. “Nethys vit des moments difficiles et beaucoup de travailleurs s’inquiètent pour leur avenir”, explique Gaston Merkelbach, Secrétaire régional de la CSC Services publics. “Il est temps de donner un signal aux politiques. Nethys, c’est plus de 2000 personnes qui travaillent tous les jours.”

Et le secrétaire régional de regretter que l’on ne parle que des scandales. “Cela devient insupportable et des gens envisagent même de quitter l’entreprise”.

Pour la CSC, il faut donc impérativement un changement d’optique. Celui-ci pourrait passer par un changement de nom. “Aujourd’hui, nous avons l’immense espoir de tourner cette page lamentable de notre histoire politique et surtout de rendre aux pouvoirs publics leurs titres de noblesse. Dans cette optique, la CSC Services Publics souhaite, dès maintenant, que l’Intercommunale Publifin et la SA Nethys soient rebaptisées Publinet, une Intercommunale publique forte, innovante, transparente et au service de la collectivité. Nous voulons faire un vœu : celui de forcer l’avenir d’une intercommunale publique au service des citoyens de la Province de Liège en lui donnant toutes les garanties d’une gestion publique sans faille !”