Gazette de Liége Frédéric Daerden réagit aux propos de Raoul Hedebouw : "ce n’est pas parce que je suis respectueux de ma voisine que je souhaite la marier"

Au moins c'est clair... il y a quelques jours, le leader et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, a surpris par ses propos qui étaient, une fois n'est pas coutume, rassembleurs à l'égard du PS et plus précisément à l'égard du bourgmestre de Herstal et député Frédéric Daerden. Pour le candidat PTB en effet, une majorité serait envisageable, à Herstal, avec le PS local.

Ce jeudi, après "mûre" réflexion, Frédéric Daerden a réagit à ces propos... en balayant cette option d'un revers de la main. Extraits.

"Ce n’est pas parce que je suis respectueux de ma voisine que je souhaite la marier. Marié, je le suis d’ailleurs déjà….", a débuté le bourgmestre PS de Herstal, "Je n’ai pas d’accord, ni secret ni autre d’ailleurs, avec le PTB. Je me réjouis que le porte-parole du PTB affirme que je suis un bourgmestre respectueux qui mène donc une véritable politique de gauche (c’est donc possible sans le PTB). Je suis heureux qu’il confirme que je respecte le PTB au conseil communal. Je suis fier de pouvoir dire que j’ai de la considération pour tous les élus du peuple. Mon souci est de jamais mépriser les électeurs qu’ils représentent. Je suis le Bourgmestre de tous et si dimanche, les Herstaliens me réitèrent leur confiance, je poursuivrai dans cette voie. Je me présente à cette élection avec une liste diversifiée faite de militants socialistes, de candidats à la sensibilité humaniste, d’un ancien député Ecolo, d’ouvriers, de commerçants, d’enseignants, de jeunes, d’aînés, de représentants progressistes d’origines diverses issus de tous les quartiers. Nous sommes représentatifs d’une large majorité de la population et je suis convaincu que cela se traduira dimanche dans les urnes. Pour gérer une ville, il faut de l’expérience, une capacité d’agir, une équipe solide autour de soi travaillant dans la cohésion avec une vision globale à long terme. Une équipe à l’écoute des intérêts particuliers mais qui agit avec le sens de l’intérêt général. Une équipe toujours en éveil grâce à des aiguillons. Mais trop d’aiguillons, trop d’agitateurs risquent d’amener à la tétanisation, à l’immobilisme et ça je n’en veux pas. Je veux travailler avec des élus qui veulent s’impliquer, qui veulent faire progresser la qualité de vie de tous les citoyens. Si je sors premier de ce scrutin, quel que soit le résultat, j’inviterai les différents partis disposant d’élus pour échanger sur leur volonté d’agir dans ce sens. Cela ne signifie pas nécessairement une ouverture de l’organe de gestion de notre Ville qu’est le collège communal. C’est simplement la volonté d’intégrer les diverses sensibilités pour continuer à faire avancer Herstal".

Au moins, c'est clair donc... comprenons le message : voter PS-H à Herstal, c'est aussi voter EPH (CDH), mais ce n'est pas voter PTB !