Gazette de Liége Le nouveau directeur liégeois de Matexi nous livre sa vision et évoque ses projets.

Qu’il s’agisse du projet relatif à l’ancienne râperie à Waremme ou de celui lié à l’ancien site militaire de la Chartreuse à Liège, ils portent la marque du promoteur immobilier Matexi. Lequel, fondé en 1945 en Flandre et totalisant actuellement plus de 350 collaborateurs, a entamé il y a un peu plus de dix ans une incursion en terres wallonnes. Il y a peu, la société belge a procédé à la désignation d’un nouveau directeur de son antenne liégeoise, au sens provincial du terme, à savoir Régis Ortmans. Ce dernier, âgé de 44 ans, a derrière lui un parcours varié qui a notamment mené ce diplômé des HEC à Liège et multilingue au sein de la multinationale brassicole AB InBev. C’est sur le tard et dans une volonté affirmée de réorienter sa carrière que Régis Ortmans s’est lancé comme indépendant dans le domaine immobilier. Ayant ensuite rejoint le groupe Horizon, lequel est basé en terres liégeoises, il a donc décidé récemment de franchir un nouveau cap.

Un ancrage local fort

Et le nouveau directeur de Matexi pour la province de Liège d’insister sur l’importance de la société qui développe actuellement près de 600 quartiers dans 300 communes. En outre, il dit avoir été séduit par le niveau d’expertise de la société ainsi que par sa solide réputation. "Je ne connais pas beaucoup de structures qui sont actives depuis autant d’années dans le secteur immobilier", souligne Régis Ortmans, lequel fait référence à sa volonté d’expansion internationale sans toutefois se départir selon lui d’un ancrage local fort. Si l’on en croit les dires de ce dernier, c’est afin de renforcer la notoriété de Matexi et parce que la province a un potentiel important qu’elle y est désormais bien présente. "Quelque chose se passe à Liège en matière immobilière", estime-t-il, évoquant tant les développements urbanistiques récents dont le nouvel axe Guillemins-Boverie que la récente étude Pluris relative au boom démographique attendu.

Au rayon des projets qui sont en cours de développement, le responsable immobilier mentionne celui mené depuis plusieurs années à Waremme. "La collaboration avec la Ville et les riverains est bonne et il s’agit d’un projet important en termes de logement mais aussi de mobilité et de développement durable". Selon lui, le dépôt de la demande de permis est imminent et doit permettre de concrétiser un projet ayant également pour objectif de favoriser la mixité sociale au travers de différents types d’habitat. En outre, alors que des projets sont aussi en développement à Ans, Blegny, Amay et Rocourt, celui de la Chartreuse donne du fil à retordre. Alors que Matexi est propriétaire d’une partie du site depuis 2004, elle a dû retirer sa demande de permis en raison d’une forte opposition riveraine. De quoi faire dire à son directeur liégeois que la communication est essentielle. "Il ne sert à rien d’aller au forceps et si cela est devenu plus compliqué, il importe de rechercher un consensus".