Gazette de Liége Et ce grâce à Thierry Missaire, lequel redeviendra donc bourgmestre.

On l’écrivait le lendemain des dernières élections communales : l’ancien bourgmestre de Remicourt qui avait été démis de ses fonctions avait été plébiscité à l’occasion du scrutin.

Lors de ce dernier, Thierry Missaire et la liste qu’il emmenait, Renouveau, avaient performé, totalisant plus de 34 % des voix exprimées. Et ce alors même que pas moins de sept listes étaient en présence au sein d’une commune qui ne compte pour rappel qu’environ 6 000 habitants. Laquelle a été en proie à une situation politique passablement troublée, ayant vu son climax en 2017 lorsqu’une motion de méfiance a été adoptée.

Depuis le 14 octobre , on a donc assisté au retour en grâce de Thierry Missaire, lequel avait été remplacé par l’ancien Premier échevin Jérôme de Neuville.

Ce dernier, à la tête de la liste Entente citoyenne 2.0 (rappelant le nom du cartel victorieux en 2012), n’a pas réussi à transformer l’essai, rassemblant 18 % des suffrages. Quant aux socialistes, écartés il y a six ans, ils se sont posés en arbitres avec plus de 24 % des voix.

Restait encore à savoir quelle majorité allait se dessiner compte tenu de rapports humains compliqués. Si Thierry Missaire avait la main, il semble que son concurrent a tenté de séduire les socialistes, se présentant sous les bannières PRS et VOUS !. Mais ces derniers, sous réserve de quelques accommodements importants dont la mise à l’écart de l’ancien maïeur historique Jean-Marie Heine, ont conclu un accord avec Renouveau.

Lesquels disposeront d’une majorité confortable de 12 sièges sur 17. Quant à savoir si l’apaisement sera désormais de mise au sein de la commune, il y a un pas…