Gazette de Liége Le PS a fait ajourner la motion afin d’étudier des documents et d’éviter davantage d’instabilité.

La motion de méfiance individuelle déposée à l’encontre du bourgmestre de Remicourt Thierry Missaire (Entente Citoyenne) n’a finalement pas été soumise au vote lors du conseil communal de mardi soir. À la demande de l’opposition PS, le point a été ajourné. Il est donc toujours en sursis…

Mais pourquoi le PS sauve-t-il, en tout cas momentanément, Thierry Missaire ? Retour sur une soirée riche en rebondissements. Comme prévu, la motion signée par cinq des huit membres de la majorité Entente Citoyenne a été lue par le directeur général. Perte de confiance dans la manière dont le bourgmestre exerce le pouvoir, nécessité de retrouver une collégialité, problèmes au sein du CPAS ou encore trahison politique sont autant de griefs figurant dans cette motion.

Le bourgmestre qui a ensuite pu s’exprimer a considéré que la motion était "rédigée avec beaucoup de haine et de mépris". Se justifiant à certains moments et égratignant au passage certains des signataires, Thierry Missaire espérait encore sauver sa peau. "Je suis victime d’un acharnement et d’une campagne de calomnie", a-t-il déclaré en appelant chacun à voter en son âme et conscience. Il a alors remis le dossier judiciaire, assurant qu’aucune plainte n’avait été déposée contre lui, et a suspendu la séance.

"C’est regrettable que l’on reçoive ce dossier maintenant et que l’on ait dix minutes pour l’étudier", a déclaré Jean-Marie Heine, l’ancien bourgmestre de Remicourt et chef de groupe du PS. Craignant encore davantage d’instabilité pour la commune en cas de vote (puisque la majorité ne tient qu’à un siège et que Thierry Missaire pourrait se comporter comme un électron libre), il a déclaré ne pas vouloir effectuer "un jugement de Salomon" et vouloir prendre le temps d’étudier le dossier judiciaire. Il a ensuite averti que si le point n’était pas ajourné, son groupe, à l’exception d’un conseiller, s’abstiendrait. De telles abstentions auraient eu pour effet de voir la motion être rejetée. Il a donc finalement été accepté d’ajourner le point.A.Vbb.