Seraing : le MR a des ambitions et 100 propositions

Jérôme Jacot Publié le - Mis à jour le

Gazette de Liége

La liste a été présentée vendredi matin à la maison bleue

Une liste de 38 noms " avec une place d’ouverture à la 38e position pour une candidate. Et on la laisse libre pour une dame provenant du cdH qui n‘est pas sûr de déposer une liste", explique Fabian Culot la tête de liste.

Une liste qui sera poussée par Vincent Dispa, ancien conseiller communal. On retrouvera autour Fabian Culot, Melissa Trevisan et Cédric Nils, deux conseillers communaux sortant, le quatrième mousquetaire de l'actuel conseil - Salvatore Todaro ne se représentant pas - est rejeté lui à la 13e position. "Par superstition car c'est mon chiffre fétiche", assure Samuel Rizzo qui n'est pas puni "puisqu'il pouvait avoir n'importe quelle place", a assuré Fabian Culot.

En quatrième position, on retrouvera Mylène Monfort, présidente de la section « unifiée par rapport au PS qui vit toujours par anciennes communes. On leur propose de gagner du temps pour la prochaine fois en passant du 19e au 21e siècle directement », ironise le chef de groupe du MR au conseil communal à propos de la situation socialiste.

Mais aussi des candidats comme Toni Nearo (5e) ou Cédric Arvent (29e) très actifs sur le territoire et lors des différentes manifestations sérésiennes. "Mais aussi Franky Peduzy (31e), animateur de quartier, qui depuis notre installation rue Ferrer, nous rapporte quotidiennement les problèmes à Seraing-centre. Et au final, il s'est engagé auprès de nous…" 

Le MR dispose de 5 sièges et vise clairement une entrée dans la majorité  "avec un candidat bourgmestre. Si on monte au collège, on décidera des échevins en fonction du nombre de voix et des compétences mais les 39 candidats sont susceptibles de l’être." 

Quel programme ? Quelles idées ? Et avec qui en majorité ? Prolongez l’info dans la DH du 14 juillet.

Jérôme Jacot

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM