Gazette de Liége Une nouvelle ère politique s’ouvre à Engis. La Liste du bourgmestre Engis Solidaire ouvre sa majorité aux verts qui emportent un échevinat.

C’est historique à Engis, après de longues années de majorité socialiste, le PS s’ouvre aux Écolos, marquant le début d’une nouvelle ère politique dans la commune.

"Au lendemain des élections, il y a eu une remise en question. Nous ne représentions pas 50 % des suffrages. En embarquant les Écolos, "cela nous permet d’être plus représentatifs de la population et de respecter le choix des Engissois", justifie le bourgmestre PS Serge Manzato. Si c’est une surprise, ce choix n’étonne guère. Au soir des élections du 14 octobre, la liste d’ouverture Engis Solidaire remportait 11 sièges sur 17 (47,73 %). Avec leur majorité (non plus absolue), les socialistes pouvaient donc partir seuls. Mais la Liste du bourgmestre - qui traîne derrière lui le caillou Publifin - perdait toutefois deux sièges avec un score personnel en recul. En proposant une majorité progressiste, il s’agit pour le bourgmestre réélu d’entendre le message des Engissois. Le soir du scrutin, la liste Écolo emmenée par le jeune Johan Ancia (24 ans) décrochait en effet 3 sièges (17,57 %), devenant ainsi la deuxième force politique de la commune.

"Nos programmes sont très convergents. Au fil des discussions , des propositions d’Écolo sont venues compléter les nôtres", confie Serge Manzato. En partant avec les socialistes, "on a voulu faire passer quelques points en termes de (bonne) gouvernance, de mobilité en créant un pôle multimodal à la gare et de participation citoyenne en simplifiant les procédures", précise Johan Ancia - quatrième meilleur score sur la commune - qui obtient un échevinat. "Nous sommes là pour défendre des idées. On souhaite notamment réduire la consommation d’énergie des bâtiments publics et remplacer 50 % des éclairages publics par du Led."

Le futur collège communal sera composé de Serge Manzato au poste de bourgmestre (Finances, Budgets participatifs, Grands projets, Personnel…), Marc Voué comme 1er échevin (Travaux, Cimetières, Jeunesse, Cultes), Dominique Brugmans comme 2e échevine (Petite enfance, Enseignement, Tourisme, Culture), Johan Ancia comme 3e échevin (Mobilité, Développement durable, Participation citoyenne, Sports), Manuel Pena, ancien président de CPAS, comme 4e échevin (Urbanisme, Environnement, Logement, Économie sociale et solidaire. Enfin, Christelle Lallemand deviendra présidente du CPAS "avec des fonctions scabinales", tels que la Cohésion sociale, les Aînés et la Personne handicapée.