Gazette de Liége L’objectif est clair : obtenir la majorité au conseil communal au sortir des urnes

La législature communale qui se termine a été particulièrement difficile à Soumagne, notamment pour la majorité PS-CDH, qui s’est littéralement scindée en deux en 2017. D’un côté, les échevins PS et CDH, ainsi que les conseillers PS; de l’autre, la bourgmestre Chantal Daniel et les élus ex-PS et ex-CDH.

Face à cette situation délicate, les élus PS et CDH restants ont décidé d’unir leurs forces lors du prochain scrutin communal en octobre, et de se présenter sur la même liste. Elle porte le nom de PS-ID, pour Parti socialiste et Impulsion démocrate.

L’objectif pour les candidats qui se présenteront sur cette liste est clair : " Obtenir la majorité au conseil communal au sortir des urnes, indique Alain Jehay, conseiller PS. L’entente entre les candidats PS et CDH est très bonne, et nous espérons convaincre les Soumagnards avec notre programme, qui va être dévoilé dans peu de temps ."

Pour ce faire, les socialistes et les humanistes vont présenter une liste complète, comportant une quinzaine de membres du PS, quatre membres du CDH et six candidats d’ouverture, tous unis derrière un candidat bourgmestre, Alain Delchef (PS), actuel premier échevin de la commune.

Aux autres places stratégiques, on retrouvera les hommes et femmes forts des deux partis. L’échevine PS Marie-Dominique Iafrate sera en deuxième position et l’échevin CDH Jean-Marie Keris en troisième. Aux trois dernières places, il y aura Alain Jehay, conseiller PS et président de l’USC, Lina Figliola, présidente de la section locale du CDH et, enfin, en 25e place, l’ancien bourgmestre PS, Charles Janssens.

Ce dernier, qui avait quitté la politique en 2013, est revenu soutenir son parti, car " les Soumagnards méritent mieux que le spectacle qui leur fut donné depuis cinq ans ", explique-t-on du côté du PS-ID. Reste désormais à convaincre les électeurs.