Gazette de Liége Ville, Région, Tec et CHR ont fait le point sur les aménagements destinés à le rendre plus accessible.

C’est en prélude à une réunion d’information publique organisée au théâtre Le Moderne que Ville, Région, Tec et CHR de la Citadelle ont fait le point ce mercredi sur l’accessibilité voulue multimodale du quartier Sainte-Walburge. Soit, ainsi que rappelé par l’échevin liégeois de la Mobilité Michel Firket (CDH), un quartier où de nombreux problèmes sont rencontrés en la matière. Il s’agit de problématiques bien connues pour lesquelles plusieurs solutions ont déjà été envisagées dont un éventuel prolongement de la sortie de l’autoroute E313 qui est située à Vottem vers le CHR de la Citadelle. Soit une option qui a rapidement été abandonnée en raison notamment de son impact paysager considérable. À celle-ci et à une hypothétique liaison via un transport câblé, les différents partenaires de ce qui constitue un véritable "masterplan" ont préféré se diriger vers des aménagements des voiries existantes au coût moindre et à la réalisation rapide.

Première étape à se mettre en œuvre au sein de ce quartier : la construction en cours d’un parking relais à la sortie transformée de l’E313, lequel doit être opérationnel mi-2018. Outre cette nouvelle entrée de quartier, devant notamment rendre l’accès au CHR plus aisé (lequel n’accueille toutefois que 20 % du trafic journalier, soit 15 000 véhicules par jour), la traversée de Sainte-Walburge va être complètement revue. Et ce dans le cadre d’une demande de permis que la Région, à la manœuvre, doit déposer d’ici l’été et qui prévoit une amélioration des voiries via une série de mesures de circulation. On citera notamment l’élargissement du chemin de la Citadelle jugé sous-exploité ainsi que la mise en sens unique montant de la rue Sainte-Walburge ou encore les modifications de plusieurs carrefours jugés problématiques. La Ville annonce également que la place Sainte-Walburge, cœur du quartier, sera pacifiée tandis que les accès vers le centre-ville seront sécurisés d’ici fin 2017. Le CHR compte quant à lui soumettre d’ici peu son propre "masterplan" (où il est notamment question de renforcer le parking) à une étude d’incidences.