Gazette de Liége La start-up veut mieux digitaliser le secteur de la construction.

Lancée il y a peu, la start-up liégeoise TrustUp s’est donné comme mission d’établir un label de garantie visant la fiabilité des entrepreneurs dans la construction. "Notre but est d’aider les particuliers à trouver un entrepreneur de confiance dans sa région", ajoute son fondateur Sébastien Remacle.

S’étendant déjà à travers toute la Wallonie, le projet n’en est encore qu’à ses débuts et souhaite "étoffer son offre chaque semaine, explique l’entrepreneur. Mais ce n’est pas facile car il nous faut vérifier beaucoup de choses et cela prend beaucoup de temps. Nous souhaiterions également nous exporter en Flandre dans les deux prochaines années."

Pour qu’une entreprise soit jugée fiable par la plateforme TrustUp, elle doit rencontrer plusieurs exigences. "Nous vérifions quotidiennement la santé financière, l’historique des gérants - on sait dire si un gérant a déjà fait faillite et combien de fois -, les accréditations en fonction des secteurs d’activités, l’avis des clients, les photos des différents projets, mais également la signature de notre charte de qualité, énumère Sébastien Remacle. La charte de qualité nous permet de limiter le nombre de sous-traitants. Nous aimerions lutter plus efficacement contre le dumping social. Mais nous ne sommes pas au-dessus des lois."

Une entreprise née d’un constat

Après que le cuisiniste que son père avait engagé soit tombé en faillite, Sébastien chercha sur Internet après un entrepreneur voulant bien reprendre le travail, mais ce ne fut pas aisé. "Je me suis rendu compte que dans tous les secteurs d’activités, il y avait des sites répertoriant les professionnels, mais en construction il n’y avait rien. Le secteur de la construction est le plus en retard sur la digitalisation", raconte l’entrepreneur.

Un site Web gratuit

Le site Internet fonctionne avec la géolocalisation mais une chose à noter est que le site est entièrement gratuit. "Nous fonctionnons avec un modèle qui nous permet de ne pas prendre de commission. Premièrement, il y a de la publicité non concurrentielle, c’est-à-dire que si vous cherchez un chauffagiste, une marque de chauffage vous proposera ses produits. Ensuite il existe un compte premium pour les entrepreneurs qui donne accès à beaucoup plus de fonctionnalités.", explique le fondateur.

La start-up aimerait également lancer une application pour smartphones dans le courant de cette année.

Tous rens. : trustup.be