Gazette de Liége

D'importantes fouilles archéologiques sont actuellement menées à Hermalle-sous-Huy dans la commune d'Engis, le long de la rive droite de la Meuse, et ont permis d'établir la présence de vestiges gallo-romains et mis en évidence une occupation du premier âge du fer, a-t-on appris auprès de l'Institut du patrimoine wallon.

Une abondante moisson

Il s'agit de fouilles préventives à la suite de projets d'aménagement du site. A l'heure actuelle, quelque 2,5 hectares ont été fouillés de manière extensive et ont livré quelque 150 structures attribuables au premier âge du fer ainsi qu'un millier de vestiges gallo-romains.

C'est ainsi qu'il subsiste des fosses d'extraction d'argile de la période protohistorique ainsi que des plans de plusieurs constructions telles que des greniers ainsi que deux grandes maisons sur poteaux, ce qui est extrêmement rare en Wallonie.

Des témoins matériels de la vie quotidienne ont également été trouvés, notamment des céramiques et divers ustensiles. Autre témoin historique important: un atelier de tuilier datant du IIe ou du IIIe siècle de notre ère et qui illustre la chaîne opératoire propre à ce type d'activité, depuis l'extraction de l'argile jusqu'à la cuisson des produits.

Le mobilier archéologique trouvé dans cet atelier se compose presque exclusivement de fragments de matériaux de construction, principalement des «tegulae».

Une soixantaine de tuiles sont estampillées ou portent une empreinte anépigraphe (se dit d'un monument ou d'une médaille dépourvus d'inscription ou d'une monnaie qui n'a pas de légende). Ces éléments sont, bien entendu, en cours d'interprétation.

© La Libre Belgique 2006