Gazette de Liége p>Depuis sa création en 1908, la réputation du lycée Saint-Jacques ne s’est jamais relâchée. C’est un cas à part dans les établissements d’enseignement liégeois. Son fondateur François Sépulchre, un industriel liégeois, voulait créer une école chrétienne et laïque. Il voulait surtout que les filles qui, depuis quelques années, avaient enfin accès à l’université, puissent trouver des études qui les y préparent.

A cette époque il fallait, pour entrer à l’université, passer par le jury central. Il décide d’ouvrir dans sa maison de la place Saint-Jacques l’école dont il rêvait. En 1896, il avait acheté le magnifique hôtel du baron Wethnall qui avait construit place Saint-Jacques une somptueuse propriété. Des réceptions prestigieuses furent organisées dans les splendides salons. En 1849, le roi et la reine des Belges, Léopold Ier et Marie-Louise d’Orleans, y furent reçus en grandes pompes. La famille Wethnall ayant quitté Liège, l’hôtel fut vendu à François Sépulchre.

En 1918, Saint-Jacques est la première école de filles à voir ses diplômes homologués donnant ainsi un accès direct aux études supérieures. L’école déménage ensuite rue des Prémontrés puis, en 1954, rue Darchis où, devenu lycée en 1958, l’établissement s’est plusieurs fois agrandi. Depuis 1992, le lycée s’est ouvert aux garçons qui représentent 50 pc des 600 élèves. L’hôtel qui abrita les premières années du lycée a été démoli et c’est là qu’aujourd’hui s’élèvent les locaux du CPAS.

Le 100e anniversaire du lycée Saint-Jacques est l’occasion de visiter le site de l’école www.lyceesaintjacques.be où l’on peut découvrir toutes les facettes d’un enseignement qui a largement fait ses preuves. On regrette un peu que, pour ce centième anniversaire, la page de l’historique de l’école soit toujours en construction.