Gazette de Liége Un des enseignements du débat RCF- La DH- La Libre consacré à la ville de Verviers.

Verviers aura son centre commercial. Ça réjouit le PS, le MR, le CDH et Nouveau Verviers. Écolo accepte à contrecœur et le PTB s’insurge. "Mauvaise nouvelle, surtout pour l’emploi car il ne s’agit que du remplacement de ceux perdus par le commerce de proximité" , lance Lazlo Schoonbroodt, tête de liste du PTB.

Le ton est donné… Verviers, c’est 30 % de cellules vides et un taux de chômage qui flirte avec les 25 %… Verviers a besoin de se redresser. Le centre commercial est un des moyens "mais il faut accompagner le projet en créant une cellule qui permettra de destiner, aux Verviétois, les emplois au centre commercial", pointe Marc Elsen (CDH). "Il faut cadrer ce projet", renchérit Jean-François Chefneux (Nouveau Verviers).

Un business park

Réponse de la bourgmestre Muriel Targnion. "On y travaille avec le Forem afin de renforcer l’offre de formation de l’Allemand pour préparer les vendeurs. Il y a clairement une inadéquation entre formation et les besoins des entreprises. Nos commerçants ne trouvent pas car les jeunes qui sortent ne sont pas formés ou trouvent cela trop dur ! Le profil du chômeur verviétois : les femmes peu qualifiées. C’est surtout vers ce profil qu’il faut faire coïncider formation et besoins." Écolo va plus loin et propose même de promouvoir encore plus la formation technique.

MR et CDH acquiescent "et on est même pour un pacte pour l’emploi. Comme à Charleroi avec le plan Catch suite à la fin de Caterpillar où des moyens communaux, provinciaux et locaux ont été dégagés", rappelle Maxime Degey (MR).

Ramener de l’activité au centre-ville "via un business park à la gare pour, par exemple, des start-up prêtes à développer des technologies poussées dans les domaines de l’eau et du textile. Promouvoir l’économie sociale et participative, sans oublier les Fab Lab et l’économie numérique (Smart Cities et Smart grid)", souligne Jean-François Chefneux.

Dans le même ordre d’idée le CDH propose un " village de l’entreprise pour les commerçants, artisans, artistes qui veulent entreprendre. Mais quelle que soit l’idée, si elle est bonne, il faut la développer et trouver les moyens" , conclut Marc Elsen.