Gazette de Liége Outre la perte des légumes, pouces et semis, le propriétaire redoute une pollution des terres.

C’est la tristesse et l’incompréhension qui sont de mise à Sart-lez-Spa, un hameau de la commune de Jalhay.

Dans le courant de l’après-midi de dimanche ou dans la nuit de dimanche à lundi, des personnes malintentionnées se sont rendues sur le site de Jango Potager, un cultivateur bio.

Ces personnes ont saupoudré sur les légumes, les jeunes pouces et les semis un produit qui, dans un premier temps, n’a pas été identifié. Ce produit a eu pour effet de brûler les végétaux et de les rendre dès lors impropres à la consommation. "J’ai créé l’entreprise, il y a trois ans. C’est la première fois que nous sommes victimes d’un acte de vandalisme", explique Christophe Meyer, l’exploitant des lieux.

Ce dernier s’est empressé de déposer plainte. La police est venue constater les faits. "Ça pourrait être n’importe qui. On s’est rendu compte que le produit utilisé est de la poudre à lessiver. S’il s’était agi de produits phytosanitaires, ça aurait sans doute été plus facile de retrouver le coupable car il faut une licence pour posséder de tels produits", poursuit Christophe Meyer. Ce dernier ignore si cette terre d’une superficie de 300 mètres carrés pourra encore être cultivée à l’avenir. Pour s’en assurer il a décidé de la faire analyser.

Enquête et appel à témoins

Quant à la police, elle mène une enquête de voisinage afin de tenter de retrouver le ou les auteurs de ces dégradations bien incompréhensibles.

Parallèlement à l’enquête officielle, Christophe Meyer demande aux personnes qui auraient été témoins d’agissements suspects de se faire connaître via la messagerie de Jango Potager ou auprès de la police.

Les pertes sont estimées à 5 000 euros.