Gazette de Liége Un budget de près d’un millions d’euros a été débloqué afin de la rendre plus sûre et conviviale.

C’est un chantier d’un budget global de 950 000 euros, subsidié à 50 % par la Région wallonne, qui sera présenté lundi prochain au Conseil communal de Liège.

Une superficie de 3 175 m2

En effet, Roland Léonard, l’échevin liégeois des Travaux, y proposera le vote du projet définitif d’aménagement de la place des Carmes. Ce dossier s’inscrit dans la continuité de la réorganisation des accès à l’athénée Liège 1. Cette réorganisation vise à permettre d’accéder aisément à l’établissement via l’avenue Maurice Destenay et à diminuer ainsi le transit dans les artères locales que constituent les rues des Clarisses et des Carmes. Le projet d’aménagement concerne une superficie de 3 175 m² et s’étend de l’avenue Maurice Destenay jusqu’aux rues des Carmes et des Clarisses.

Les demandes des riverains émises lors de la première concertation menée sur le sujet en 2017 ont visiblement été entendues puisque la liaison entre la place et la rue Saint-Paul s’inscrira dans la continuité du piétonnier via sa mise en plain-pied, favorisant ainsi la mobilité douce. À ce titre, la Ville mettra à disposition des cyclistes des rangements spécifiques sur la place et le long de l’athénée.

La place se verra ainsi désenclavée et mise en relation directe avec le petit square où se trouve le point d’eau. Ce dernier sera élargi et agrémenté de jets et de mouvements d’eau ludiques. Avec l’agrandissement du plan d’eau, les margelles périphériques seront renouvelées et un passage à gué au milieu du bassin sera créé. La sculpture "saute-mouton" de Mady Andrien sera également remise en valeur.

La circulation aux alentours rendue plus visible et aisée, le square pourra également constituer un espace propice à l’organisation d’événements urbains. Au niveau de la place, le cheminement piéton sera nettement facilité grâce notamment à son élargissement et à une perception plus claire pour les usagers.

Enfin, la desserte partant de l’avenue Maurice Destenay vers la rue du Méry sera redimensionnée et sa mise à niveau avec la place est également prévue. Il s’agit de circonscrire très clairement les espaces accessibles aux véhicules et d’élargir visuellement l’espace de la place, dévolu prioritairement aux piétons et modes doux. Des bornes anti-stationnement« viendront d’ailleurs réguler et améliorer l’accès à la desserte. Si le point est voté lundi soir, le démarrage du chantier est attendu pour le printemps 2019.