Gazette de Liége Gouvernance, branding de la ville, sécurité et relance économique au menu

Sept des huit conseillers communaux MR qui rempilent, de nouvelles têtes (6) dans le Top 10, un pôle jeunes, tout cela était connu.

Les réformateurs ont dévoilé leurs derniers noms - il manque deux femmes - parmi lesquels Bernard Jerusalem, ancien préfet de l’athénée royal, Vincent Leidgens et Annick Bouchoms, entrepreneurs verviétois, Jonas Petit connu dans le monde de l’Horeca et de la nuit…

Bref une équipe renouvelée et assez hétéroclite qui aura pour objectif de faire passer l’intérêt des Verviétois avant les querelles politico-politiciennes qui ont clairement pourri l’atmosphère vervétoise durant six ans au détriment parfois de l’avancement de certains dossiers.

"Nous voulons remettre Verviers au centre de la réflexion politique afin de relancer au plus vite notre ville. Nous travaillerons avec nos valeurs libérales, mais au-delà des clivages politiques et dans un seul et unique but : le redressement et le renouveau de la Ville de Verviers. Pour y parvenir, nous voulons sensibiliser les autres niveaux de pouvoir à la situation de notre cité", assure Maxime Degey, la tête de liste qui souhaite établir des projections budgétaires pour les 15 ans à venir et fédérer les partis autour d’un calendrier de grands investissements.

Le programme du MR tournera autour de quatre grands axes : la relance économique, la sécurité, une meilleure gouvernance et un branding Verviers.

Concernant la gouvernance, le MR prône une refonte du fonctionnement du conseil afin d’éviter le fossé entre élu et citoyen. Pour ce qui concerne la marque Verviers, celle-ci doit mettre en valeur ses atouts touristiques, économiques, sportifs, culturels et fédérer autour d’elle.

Pour ce qui est des deux autres thèmes, pas besoin de grands discours… Le taux d’inactifs est trop important et il faut proposer des solutions (prime pour les formations aux métiers en pénurie, plan Horeca…). Quant à la sécurité, elle doit être un équilibre subtil entre la sécurité de tous et les libertés individuelles.