Gazette de Liége Culture Il accueille jusque fin août une deuxième grande exposition organisée en partenariat avec le Louvre.

C’était il y a deux ans presque jour pour jour : les autorités communales et les responsables des musées liégeois accueillaient leurs homologues du prestigieux musée parisien du Louvre à l’occasion de la première grande exposition organisée au sein du nouveau musée de la Boverie. Lequel, inauguré en grande pompe lors d’un week-end d’ouverture qui y aura drainé la grande foule, a depuis lors tenté de poursuivre sur sa lancée. Et ce mardi, les mêmes intervenants que ceux cités préalablement remettaient pour ainsi dire le couvert, et pour cause puisqu’il s’agissait pour eux de présenter la deuxième grande exposition organisée dans le cadre de ce partenariat.

"C’est une grande chance pour le Louvre d’être présent à Liège", a estimé d’emblée le président-directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, introduit par l’échevin de la Culture Jean-Pierre Hupkens (PS). Si l’inverse est sans nul doute vrai également, ce dernier a rappelé le partenariat conclu il y a trois ans dans la foulée de la métamorphose de l’ancien Mamac. Quant au thème qui a été choisi de concert pour cette deuxième exposition d’ampleur, après "En plein air" durant l’année 2016, il s’agit de "Viva Roma". Soit un intitulé porteur et évocateur, lequel fait référence au voyage en Italie.

"La place particulière occupée par l'Italie"

"C’est notamment l’occasion de rappeler l’importance de la culture dans la construction européenne et la place particulière occupée par l’Italie", a souligné Jean-Luc Martinez, précisant que "les grandes révolutions culturelles sont arrivées par là". L’objectif avoué des deux partenaires est non pas de faire une exposition destinée aux érudits mais bien, dixit encore ce dernier, d’aller au-devant du public liégeois mais aussi eurégional.

Se voulant le fruit de diverses collaborations et réalisée au départ d’artistes liégeois pour qui l’Italie a été un lieu de découverte du paysage, "Viva Roma" rassemble 172 œuvres dont une cinquantaine ont été prêtées par des musées prestigieux. Comme expliqué par Vincent Pomarède, directeur de la programmation culturelle du Louvre, le thème de la découverte de l’Italie et de la nature par des artistes liégeois tels que Closson, Darchis ou Lombard mais également par d’autres, est donc au centre de l’exposition. "La volonté a été de réaliser un parcours destiné au grand public et permettant d’expliquer l’influence culturelle de l’Italie".Bruno Boutsen