Namur-Luxembourg

C'est en 1982 que quelques commerçants du quartier de la rue Adolphe Sax ont lancé l'idée d'organiser la première régate de baignoires. Depuis, chaque année au 15 août, la tradition est assurée et, chaque année, son succès va grandissant. La course est même reconnue officiellement en tant que championnat de Belgique.

Plus de 250 participants

L'événement attire souvent plus de 20000 personnes en bord de Meuse, venues admirer les embarcations toujours plus originales. Plus de 250 participants seront au départ. Il sera donné à 16h30. Après la course, cinq prix seront remis : le prix de la Beauté, de l'Originalité, de la Représentativité de la ville, de l'Actualité et bien sûr de la Vitesse.

Pour cette édition 2007, le thème de la régate sera Dinant et son histoire. Couques, citadelle, dinanderie, cheval Bayard, les idées ne devraient pas manquer. Mais attention, car les participants doivent respecter un règlement. Ainsi, les embarcations doivent être constituées d'une ou de plusieurs baignoires et ne peuvent être propulsées que par la force musculaire et/ou éolienne. La baignoire doit toucher l'eau et participer à la flottaison de l'embarcation. "Nous venons chaque année entre copains", explique Hervé. "Le plus difficile, c'est de ne pas couler et d'avancer. Nous sommes nombreux, donc on construit une embarcation assez grande mais lourde. On n'avance donc pas très vite. Mais, cette année, nous nous sommes entraînés. On a travaillé les biceps."

Ambiance bon enfant

En plus des nombreux touristes, la régate de baignoires fait revenir les Dinantais de souche. Et si la majorité des participants est originaire de la cité des Copères, de plus en plus de personnes venues d'autres régions participent à la régate comme Lucien, Liégeois. "Je suis venu l'année dernière voir la course avec des amis dinantais. J'ai trouvé l'événement original et j'ai eu envie d'y participer. L'ambiance est bon enfant, conviviale. Et puis il y a la fabrication du bateau. Ça prend du temps mais c'est très amusant à faire. Là, je dois encore faire quelques petits ajustements. Et j'espère ne pas couler après deux minutes." Les participants espèrent maintenant que le soleil sera de la partie.