Namur-Luxembourg

Avant même l’actuelle législature provinciale, la Province de Luxembourg avait élaboré un dispositif d’aide aux entreprises. Des aides relativement peu élevées - la plus élevée s’élève à quatre mille euros - mais très appréciées des entrepreneurs puisque plus de 90 % du tissu économique du Luxembourg est constitué de PME et de TPE, pour qui tout appui peut se révéler décisif. Les réalités économiques changeantes ont amené le député provincial à l’Economie, René Collin, à adapter les aides proposées. Elles sont au nombre de cinq : aide à la prospection et à l’exportation, aide à la créativité et à l’innovation, aide à l’achat de terrains industriels, aide à l’accompagnement et apport de garantie au crédit.

Il n’y a aucun montant unique et identique pour l’ensemble des aides, tout étant logiquement adapté à chaque type d’aide. "L’objectif est d’apporter à ce socle de l’économie provinciale que sont les PME et TPE l’appui, parfois le coup de pouce, pour les aider à assurer leur stabilité, à se développer par de nouveaux produits et marchés", a souligné le député. En ajoutant : "C’est une manière pour la Province de les accompagner dans leurs projets ou leurs questions et d’encourager leur croissance, tout en travaillant à la proximité et à la facilité".

Car des dossiers de demande d’aide peuvent en effet être instruits quasi du jour au lendemain par la Cellule économique de la Province. Le budget moyen annuel consacré à ces aides est de quelque deux cent mille euros. Mais en augmentation depuis trois ans, preuve, si besoin était, de l’utilité du système.

Un dépliant va être largement distribué, et est également disponible sur le site Internet de la Province de Luxembourg.