Annevoie: Jourdain n'exclut pas de démissionner

BELGA Publié le - Mis à jour le

Namur-Luxembourg

Stéphan Jourdain, liquidateur des jardins d'Annevoie, porte un regard circonspect sur la réponse apportée par le ministre Marcourt à une question parlementaire posée par les députés wallons Willy Borsus (MR) et Marianne Saenen (Ecolo) au sujet de l'avenir des jardins d'Annevoie, mais n'exclut pas de démissionner de son mandat. Stéphan Jourdain souligne qu'en décembre 2009, il a lui-même lancé un appel à la Région afin qu'une solution satisfaisante soit trouvée pour les jardins.

"Je n'ai jamais reçu aucune réaction. C'est alors que les jardins sont en liquidation que le ministre se réveille et fait des reproches, alors que jamais je n'ai eu de dialogue au niveau de la Région ou de ses services. Ses déclarations sont d'une inconséquence totale", a-t-il estimé.

"Le ministre ne semble pas se rendre compte que c'est une obligation légale pour l'asbl de se mettre en liquidation dès lors que le déficit d'exploitation pourrait déboucher sur l'absence de paiement du personnel. La poursuite des activités dépend du liquidateur, qui peut uniquement être nommé par l'assemblée générale, ce qui a été fait." Stéphan Jourdain n'exclut toutefois pas de démissionner de son poste de liquidateur à brève échéance.