Namur-Luxembourg Au moins quinze cars sont venus de toute la Wallonie à Marche pour le Noël solidaire.

Organisé depuis six ans à Namur, le Noël solidaire 2017 a posé ses valises au WEX de Marche-en-Famenne ce dimanche. "Nous voulions ouvrir ce Noël aux plus défavorisés des différentes provinces wallonnes et à la Région bruxelloise. Quinze cars ont ainsi été affrétés d’un peu partout en Wallonie. Cela représente environ 600 personnes qui ont pu recevoir un repas gastronomique préparé par quelques chefs de renom", explique Catherine Francson, de l’ASBL Educ’Actions.

Plusieurs chefs

Pour organiser un tel événement, il faut compter sur l’aide de nombreux bénévoles ou donateurs. Pas moins de 200 d’entre eux s’étaient mobilisés pour accueillir, servir, préparer ou encore distraire les personnes venues des quatre coins du royaume.

En cuisine, les différents chefs de Génération W présents ont dirigé les opérations. Parmi eux, Olivier Bourguignon. Le chef propriétaire du restaurant Le D’Arville (Wierde) n’a raté aucun rendez-vous depuis 2011.

"Avec le temps, on voit qu’on s’améliore de plus en plus au niveau de l’organisation. C’est de plus en plus facile. Chacun sait ce qu’il a à faire. Et tout le monde le fait avec beaucoup d’enthousiasme, se réjouit le chef de Génération W. Cette année, une dizaine de chefs sont là. Avec le personnel, ça fait environ une quarantaine de personnes qui sont en cuisine. Le travail est impressionnant. Il faut non seulement nourrir les bénéficiaires invités, mais aussi les 200 bénévoles", dit-il.

De plus en plus de précarité

Seul point négatif de cette journée : on constate que la précarité touche de plus en plus de personnes. "Les choses ne s’améliorent pas dans la société. D’un côté, c’est bien de vouloir organiser ce Noël dans un endroit plus grand. De l’autre, cela signifie qu’il y a de plus en plus de pauvres. Heureusement, on peut encore compter sur la générosité et la solidarité des gens. Nous avons reçu une tonne et demie de nourriture. Et 110 bouteilles de vin d’un partenaire qui se trouve dans le Bordelais. D’une manière générale, les grandes marques ont rapidement répondu à nos besoins", conclut-il.

Côté people, on a pu compter sur Jean-Luc Fonck, des groupes de tribute et covers de Pierre Rapsat, Claude François, les humoristes Kiki l’innocent, Vincent Pagé et Vincent Taloche, etc.