Namur-Luxembourg

Avec l’arrivée de la belle saison, les Editions Weyrich publient quelques petites perles dont elles ont le secret. L’éditeur chestrolais multiplie les publications et, comme souvent, il y en a pour tous les goûts et toutes les passions. On retiendra de cette collection de printemps quelques ouvrages qui devraient, à n’en pas douter, susciter des envies de lecture. Réalisé avec le Musée du Fourneau Saint-Michel, "Marmites Cocottes&Cie" vous emmène au cœur d’histoires de cuisines d’autrefois. Imaginez une famille réunie autour de l’âtre où crépite un feu de bois. On discute, on se raconte les dernières nouvelles du village en attendant que réchauffe la soupe des légumes du jardin. Plus tard la cheminée a laissé place au fourneau. Il chauffe toute la pièce, les pommes de terre au lard cuisent tranquillement. A table, on se prépare. Ça y est, la mère de famille a placé la grande poêle au centre de la table. A chacun son couvert : ici, on mange tous dans le même plat. Ce sont ces anciennes pratiques culinaires, illustrées de scènes de la vie quotidienne et des objets des collections des Musées du Fourneau Saint-Michel, que ce livre propose de découvrir. Ces images parlent à tous, car c’est ainsi qu’ont vécu et mangé nos aïeux, et leurs parents avant eux Mieux, le livre propose quelques recettes d’antan, histoire de pouvoir humer à nouveau les saveurs de l’époque ("Marmites cocottes&Cie", par le Fourneau Saint-Michel.)

"C’était le 13 juillet 55, je m’en souviens très bien. Ma grand-mère était alitée et nous attendions le docteur. C’est en cherchant dans le secrétaire de quoi écrire que j’ai provoqué la chute de cette lettre. Intriguée, j’ai jeté un regard sur l’enveloppe : elle avait été postée à Paris en 1920. Quand j’ai retiré délicatement la feuille pliée en quatre, je ne me doutais pas qu’elle bouleverserait ma vie " A travers ce roman, Jean-Pierre Echterbille nous emmène dans la vie de Mauricette, une jeune fille de vingt ans. Celle-ci découvre que son grand-père, que l’on disait disparu durant la Première Guerre mondiale, est en réalité bien vivant. Sa Nany finira par lui avouer cette triste vérité, mettant fin à un secret bien gardé jusque-là. Cette découverte va bouleverser Mauricette qui, à peine remise de ses émotions, partira à la recherche de son grand-père. Très vite, elle retrouve sa trace grâce à sa pension d’ancien combattant de guerre et elle lui rend visite. Il lui confie les carnets dans lesquels il raconte sa vie : sa rencontre avec Anne, le début heureux de leur mariage, la naissance de leur enfant, puis la brutale découverte de l’enfer des tranchées, l’inquiétude, le ras-le-bol des troupes et le début de la mutinerie, les courts retours à la maison où il ne sait même plus sourire Alors que les Américains ont débarqué et que la fin de la guerre semble proche, c’est l’accident : une bombe lui explose en plein visage, le privant de nez, de lèvres, de quatre doigts et de son chien. Une longue vie de solitaire commence alors ("Dites-leur que je suis mort" par Jean-Pierre Echterbille : www.weyrich-edition.be).

Deux autres livres sont, eux, dans le droit fil du retour à la nature et de l’environnement. Le premier est le petit guide idéal pour ceux qui ont retrouvé ou découvert la culture du potager, donc aussi sous serre. Un bouquin qui dit tout sur la culture sous abri, dont toutes les techniques sont passées en revue. Aussi utile que riche de petits trucs et astuces ("La culture sous serre"). Le quatrième ouvrage se place, lui, dans l’action au quotidien pour tenter de sauver la biodiversité, en s’attachant à tous ces petits gestes simples que l’on peut faire dans son quartier, dans son jardin, pour rendre sa chance à la vie sauvage. Et, par là, en accueillant nombre d’oiseaux. L’auteur, Marc Faso, est un naturaliste complet, entre autres co-auteur de "l’Atlas des oiseaux nicheurs de Wallonie" (" Le Jardin aux oiseaux").