Namur-Luxembourg Le MR cinacien dévoile sa liste et des candidats.

Logo à l’appui, le MR cinacien a présenté l’essentiel de sa future liste en vue des élections communales d’octobre prochain, baptisée Action. Les troupes sont en ordre de bataille derrière le bourgmestre Jean-Marie Cheffert.

Si l’ordre d’apparition sur la liste doit encore faire l’objet d’arbitrages, la plupart des 25 noms sont désormais connus. Sans grande surprise, les échevins Géraldine Desille et Frédérick Botin seront de la partie. Mais surtout, Jean-Marie Cheffert n’a pas voulu rester en dehors de l’air du temps, mettant en valeur 11 candidats issus de la société civile. Et deux autres, des femmes, doivent encore rejoindre les rangs des bleus cinaciens.

Que l’on ne s’y trompe pas, les candidats d’ouverture ont toujours eu droit de cité au sein des listes électorales, en particulier pour les scrutins communaux, à Ciney comme ailleurs. Mais 13 sur 25 comme ici, il est vrai que le MR fait plutôt fort. "Nous ne voulons pas prétendre, comme d’autres, être les Emmanuel Macron de Ciney. Nous nous présentons simplement comme des personnes qui entendent œuvrer pour le bien de la commune", a commenté le bourgmestre, envoyant au passage une pique à Frédéric Deville.

Il n’empêche, c’est bien en regardant d’un œil suspicieux la liste ICI - qui annonce un équilibre entre des candidats MR, des CDH, des PS et des personnalités apolitiques - qu’il s’est dit qu’il fallait marquer le coup.

Et Jean-Marie Cheffert de poursuivre : "Il nous semble aussi important de penser à la transition et à la relève, car en ce qui me concerne, c’est la dernière fois que je briguerai le mayorat." D’ailleurs, il n’exclut pas la possibilité de ne pas être tête de liste. L’ordre n’ayant à ses yeux plus la même importance qu’auparavant puisqu’il n’y aura plus d’effet dévolutif de la case de tête. En revanche, sur le fond, Cheffert assure : "Les défis à venir pour toutes les communes de Belgique seront importants : il faudra gérer de manière professionnelle une entité telle que la ville de Ciney. L’enjeu des élections, ce sera la gestion. Il faudra bien que les citoyens se rendent compte de ce qui est essentiel et de ce qui est accessoire."