Namur-Luxembourg Bourgmestre à 30 ans, échevins à 22… Focus sur les jeunes qui ont cartonné aux élections.

Dimanche, la Libramontoise Hélène Arnould s’est imposée comme la plus jeune bourgmestre de la province. Cette employée bancaire de bientôt 30 ans n’a pas seulement raflé l’écharpe mayorale au bourgmestre sortant Paul Jérouville, 72 ans, dont 48 au sein du conseil. Elle met également fin à plusieurs décennies de domination libérale sur sa commune et ce, alors qu’elle participait à sa toute première élection.

" Avec Guillaume Hotton (sixième en voix de préférence sur la liste Libr@Vous, NdlR) nous voulions pouvoir nous investir dans notre commune, d’autant que les listes et personnes au pouvoir y sont les mêmes depuis quarante ans ", explique-t-elle. Changement de style en perspective ? " Il va d’abord falloir apprivoiser les matières, tempère la future cheffe de l’exécutif libramontois. L’ambition n’est pas de tout de révolutionner sans tenir compte de l’administration en place, mais de responsabiliser les conseillers pour ne plus concentrer toutes les matières entre les mains du collège. La gestion de la commune doit revenir aux Libramontois. "

Le sacre d’Hélène Arnould témoigne du rajeunissement à l’œuvre dans certaines communes de la province. Comme à Tenneville, où le premier échevin sortant Nicolas Charlier (35 ans) l’a emporté sur son prédécesseur sans jamais s’être déclaré candidat-bourgmestre. "Je pensais vraiment que Marc Gauthier repasserait, confie cet enseignant en histoire. Il m’avait proposé de tirer la liste, et tout le monde était d’accord là-dessus. Mais c’était lui le candidat bourgmestre. "

Le nouvel homme fort de la commune de Tenneville n’entend pas pour autant rompre avec son prédécesseur. " Même si nos rôles s’inversent, Marc Gauthier et moi allons travailler dans la continuité. "

Pas besoin de décrocher le Saint-Graal mayoral pour faire une entrée remarquée au collège. À Bertrix, Cécile Barras (22 ans) et Axel Istace (23 ans) figureront bientôt parmi les plus jeunes échevins de la province. De quelques années, leur aîné, le Durbuysien Pablo Docquiers (éducateur spécialisé de 26 ans) termine, quant à lui, sa première campagne électorale sur une troisième place en termes de voix de préférence, avec l’échevinat du Tourisme à la clé.