Namur-Luxembourg

LE TRIBUNAL DE POLICE DE DINANT a rendu mercredi son jugement dans le procès du conducteur ivre qui, le 21 juin 2005, a renversé le petit Steve Léglise (12 ans) à Hastière. Il a été déchu à vie de son permis de conduire. La responsabilité du conducteur dans l'accident n'est pas établie, selon le juge. Ce dernier estime que même si le conducteur avait été sobre, il n'aurait pu éviter l'accident tant la manoeuvre de l'enfant a été soudaine pour retourner vers son habitation.

Par contre, le juge a reconnu les préventions d'ivresse; des préventions aggravées puisque le conducteur se trouvait en état de récidive légale au moment des faits. Le tribunal, estimant que ni les mises en garde antérieures, ni l'accident avec les circonstances dramatiques, ni la détention préventive n'ont engendré de réaction chez le conducteur, a décidé de faire preuve d'une extrême sévérité. Le conducteur est déchu à vie de son permis de conduire et se voit infliger une peine de 5 ans de prison, assortie d'un sursis pour les quatre cinquièmes de la peine. Les parents de Steve, au sortir du tribunal, ont indiqué leur satisfaction sur la peine prononcée, mais ont regretté l'acquittement du conducteur sur les préventions de roulage liées à l'accident.

© La Libre Belgique 2006