Namur-Luxembourg Voilà qui relance la course au mayorat, le bourgmestre André Bodson se retirant

À Floreffe, beaucoup pensaient que le résultat des élections du 14 octobre était joué d’avance. Puisque le bourgmestre André Bodson ne se représente pas, c’est Philippe Vautard qui sera tête de liste. Comme ils ont mis Ecolo dans l’opposition et que les socialistes n’existent quasiment plus dans la commune, le parti RPF qui regroupe les libéraux et les humanistes pensait avoir une large majorité assurée.

C’était compter sans l’arrivée de Défi. Non content de vouloir conquérir la capitale de la Wallonie, le parti d’Olivier Maingain sort des listes complètes à Gembloux, Sombreffe, Sambreville, Jemeppe-sur-Sambre. Et Floreffe, donc.

La campagne électorale démarre ce week-end à la brocante annuelle où les candidats locaux tiendront un stand aux couleurs du parti amarante. En tête de liste, on trouve Olivier Trips, l’ex-directeur du club de foot de Floreffe qui n’a pas sa langue en poche.

"J’ai été dégoûté il y a un an au terme d’une réunion avec le bourgmestre et le premier échevin. Depuis 5 ans, j’avais beaucoup donné pour le club, je l’ai aidé à remonter la pente en triplant le nombre de joueurs. Et j’ai eu l’impression qu’ils me prenaient pour quantité négligeable, pour un imbécile même. J’ai démissionné dans la foulée", explique franchement Olivier Trips.

Dégoûté, le dernier de la liste Défi de Floreffe, Philippe Hermand, que l’on dit proche de maxime Prévot, l’est aussi. "Le bourgmestre est venu me chercher pour que je me présente en 2006. En 2012, le RPF a intégré la liste IC, une dissidence du CDH. Du coup, je n’avais plus ma place sur la liste RPF et j’ai rejoint Pour. En octobre dernier, Philippe Vautard m’a demandé si j‘étais prêt à revenir. Puis il a sorti sa liste sans même avoir la correction de m’avertir que je n’y étais pas…", raconte le conseiller sortant.

Tous deux se réjouissent d’avoir croisé la route de Patrick Pynaert, candidat à Namur, qui les a convaincus de rejoindre Défi. "Ça tombait bien, je disais à ma femme que je lancerais bien une liste alternative pour Floreffe", assure Olivier Trips. Tandis que Philippe Hermand se réjouit : la ligne de Défi correspond mieux à mes convictions de centre droit que celles de centre gauche du moribond Pour. "En plus, j’adhère totalement à leurs principes de transparence", dit-il. Tous deux promettent du changement dans le village. Rendez-vous mi-juin pour la présentation de leur liste.