Namur-Luxembourg Libre, Robert Closset envisage de monter sa propre liste.

Au cœur de la polémique du "pont trop bas" pour le passage des bus et des cars le long de la Croisette, le premier échevin de Dinant Robert Closset a perdu sa place sur la liste du bourgmestre pour les élections d’octobre 2018. Le principal intéressé est revenu avec nous ce mercredi sur son éviction qu’il juge toujours "honteuse et préparée".

Comment vous sentez-vous au lendemain de cette décision ?

La nuit porte conseil et franchement mon éviction ne m’a pas empêché de dormir.

Vous avez reçu beaucoup de marques de soutien ?

J’ai mis mon téléphone en charge mardi matin et à 16 h, il était à plat. Il n’a pas arrêté de sonner. J’ai reçu énormément de marques de sympathie de gens qui ne comprennent pas cette décision.

Et vous, vous la comprenez ?

Non. Richard Fournaux dit premièrement que j’ai contacté le journaliste, ce qui est totalement faux. Deuxièmement, le ministre fédéral des Transports François Bellot m’a donné raison en indiquant qu’il devait y avoir une tolérance de 50 cm entre le véhicule et le pont. Dans ce cas-ci, les véhicules de plus de 3 m 40 ne peuvent pas passer. Ça sera même limite pour certains véhicules de pompiers.

Avez-vous eu le président provincial du MR David Clarinval en ligne ?

Non. S’il y a un souci, je pense que c’est lui qui doit me contacter. Mais ici, c’est clairement Richard Fournaux qui m’a mis dehors. Je trouverais ça gros d’être exclu du parti !

Vous continuez néanmoins comme 1er échevin.

Oui, et je serai présent à l’inauguration de la Croisette le 29 avril, où Richard Fournaux m’a d’ailleurs interdit de faire un discours il y a déjà plusieurs semaines.

Comment envisagez-vous votre futur ?

Je prendrai ma décision dans la journée de mardi. J’entre à l’hôpital ce vendredi pour subir une opération et je risque d’y rester tout le week-end. Je vais d’abord laisser passer ça.

Mais vous privilégieriez votre propre liste ?

C’est vers cette option que je me dirige effectivement, à ce stade-ci en tout cas. Mais tout est envisageable. Je n’ai par ailleurs encore été contacté par personne des autres listes mais ils savent désormais que je suis libre. Richard Fournaux a perdu la plus belle plume de son chapeau.