Namur-Luxembourg Une réglementation temporaire, en vigueur du 1er avril au 30 juin, enverra les motos stationner au pied de l’anticlinal.

Le stationnement des motos dans la vieille ville de Durbuy est revenu sur la table, mercredi soir, à l’occasion du conseil communal. Le collège s’apprête en effet à appliquer une nouvelle ordonnance temporaire réglementant la circulation et le parking des deux-roues motorisés dans le centre-ville.

Concrètement, deux espaces totalisant 120 emplacements seront réservés au stationnement des motos : l’ancien parking des commerçants au pied de l’anticlinal côté talus, et le rond-point au pied de la rampe piétonne (gratuit). Le tarif sur le parking de l’anticlinal est fixé à 23 c/15 min, 45 c/30 min, 90 c/h et 5,40 € pour 6 heures et plus.

"Cela revient à la moitié du tarif appliqué pour les voitures au même endroit", souligne Francis Dumoulin, échevin du Tourisme et de la Mobilité. Le stationnement sur la place aux Foires ainsi que dans la plupart des ruelles sera quant à lui interdit, tout comme la remontée de la rampe menant au pont. Les contrevenants pourraient être soumis à une amende administrative de 55 €.

Cette ordonnance sera d’application du 1er avril au 30 juin. "Nous organiserons ensuite un débriefing pour faire le point et déterminer ce qu’il convient de faire pour les grandes vacances." Le conseiller André Tassigny (MR) a réaffirmé son opposition à la mesure. "Notre but n’est pas de faire de la répression, mais de la prévention", rappelle le bourgmestre Philippe Bontemps. "Nous avons trop souvent constaté le stationnement de motos sur des places PMR, des trottoirs et des rampes d’accès."

Limiter les nuisances sonores dans la vallée

Le collège entend aussi limiter les nuisances sonores dans la vallée. Laurence Le Bussy, conseillère de l’opposition socialiste, déplore pour sa part des problèmes de communication. "Je regrette qu’on passe ce point seulement maintenant. Vous n’aurez pas le temps de communiquer l’information d’ici le 1er avril. Tout comme je regrette qu’il n’y ait pas de gardiennage prévu au rond-point de la passerelle."

Le point a été adopté majorité contre opposition. L’interdiction pour les motos de stationner dans la vieille ville avait déjà fait couler beaucoup d’encre l’été dernier, au point de provoquer la colère de certains motards sur les réseaux sociaux.