Namur-Luxembourg Le but est de déterminer des éventuelles responsabilités suite aux risques d’effondrement.

Cinq mois désormais que l’hôtel de ville de Wellin est inaccessible. Pour rappel, l’édifice situé sur la Grand-Place avait été évacué en urgence, le 13 septembre dernier, car l’un des pignons menaçait de s’effondrer. Le problème était apparu alors qu’un chantier de rénovation de la façade était en cours. Mais l’évacuation s’est finalement transformée en interdiction totale d’accès, et jusqu’à nouvel ordre, pour raisons de sécurité.

"Nous en sommes toujours là, confie la bourgmestre, Anne Bughin. Nous avons désigné un expert indépendant, voici quelques jours, et il va entamer sa mission. L’objectif est de voir s’il est possible d’établir des responsabilités et de fermer toutes les portes."

Des responsabilités relatives en réalité au chantier de rénovation afin de voir si celui-ci est la source du risque. Car s‘il y a des vices de construction plus anciens, impossible de se retourner contre des personnes décédées depuis des lustres. Pour pouvoir réintégrer le bâtiment, des travaux seraient nécessaires. "Il y aurait un démontage partiel et un remontage pierre par pierre, précise la bourgmestre. Et cet aspect n’a pas encore été chiffré."

Propriété de la Régie des bâtiments

En l’état actuel, si aucune faute récente ne peut être établie, la facture sera entièrement à charge de la commune. Les services de l’administration ont aussi dû déménager pour trouver refuge dans les locaux de l’ancienne gendarmerie. Ces bâtiments sont la propriété de la Régie des bâtiments. Mais à ce sujet, ce qui peut être un peu rassurant, cette location ne devrait pas (trop) handicaper les finances communales car le loyer demandé est modeste pour une location du genre puisqu’il s’élève à 550 €/mois. Les cérémonies et les séances du conseil communal se tiennent, elles, à la Maison des associations qui est dans le giron communal.

Le folklore local a aussi dû être adapté. A Wellin, le deuxième week-end de mars est sacré… puisque la cité de Wandalino vibre alors pour son carnaval. Mais cette année, le point de ralliement sera le centre sportif. Le cortège ne pourra pas passer par la Grand-Place. La foule pouvant causer des vibrations dans une zone sensible.